Icône représentant un article video.

Vidéo

Johan, prof piercé et tatoué : "L’enseignement est vieillot"

Alors que beaucoup d’écoles peinent à trouver des enseignants, Johan est une "perle rare" : prof de langues et de français. Pourtant, il galère à trouver des heures de cours. "On me dit clairement que mon apparence pose un problème", raconte ce Flémallois de 26 ans. Johan a des piercings sur le visage et quelques tatouages sur les bras. "Mon look n’a strictement rien à voir avec mes compétences de prof. Je trouve ça fou qu’on en soit encore là en 2022."

Plusieurs établissements scolaires lui ont explicitement demandé d’enlever ses piercings s’il voulait travailler, ce que Johan refuse catégoriquement. "Je ne veux pas renoncer à ce que je suis. Si j’étais infirmier ou prof de sport, je comprendrais la remarque."

Johan a également senti une discrimination liée à son orientation sexuelle"Un directeur m’a dit : "Vous savez, ici, il y a des sujets dont on ne parle pas." Quand on est homosexuel, on sait très bien ce que cette phrase veut dire." Johan a décidé de faire de ces critiques une force. "En tant que prof homosexuel, je sais à quel point l’adolescence peut être difficile. Je suis présent pour les élèves qui se posent des questions, sans me substituer à un psy, et je peux également accompagner les élèves dans la lecture de certains livres plus difficiles."

Le témoignage de Johan est à découvrir sur les réseaux sociaux de Vews.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous