RTBFPasser au contenu

Cyclisme

Johan Museeuw : « Wout van Aert doit gagner un monument chaque année »

Loading...
Wout van Aert vu par Johan Museeuw, le "Lion des Flandres"
Wout van Aert vu par Johan Museeuw, le "Lion des Flandres" Belga

A 56 ans, Johan Museeuw garde un œil attentif sur le cyclisme et les prestations des coureurs belges. Le "Lion des Flandres", triple vainqueur du Ronde et de Paris-Roubaix n’a rien manqué des exploits de Wout van Aert. L’Anversois s’est vu décerner cette semaine le Vélo de Cristal pour la 2ème année consécutive. Le Belge était absent à la cérémonie. Rien de grave. Juste un léger refroidissement.

2 mois après une édition dantesque de Paris-Roubaix, Wout van Aert devrait faire son retour à la compétition ce samedi. Un retour dans les labourés à l’occasion de la manche de Superprestige à Boom. Le cyclo-cross reste sa première passion. Un style de préparation qui lui donne raison. 13 victoires cette saison. Et non des moindres ! Le champion de Belgique est un coureur tout terrain. Polyvalent. Mais entre le cyclo-cross, la route ou encore les chronos, le "serial winner" n’en fait-il pas un peu trop ?

"Il en fait trop oui... mais il est jeune" analyse l’ancien champion du monde. "Aujourd’hui, il en fait trop. Il fait le cyclo-cross. Il fait tout. Il veut gagner partout. Mais ça va être difficile de continuer comme ça pendant quelques années. Donc, il doit choisir, mais je pense qu’il est très intelligent".

Aujourd’hui, il en fait trop. Il veut gagner partout. Il doit choisir

Le cyclo-cross : stop ou encore ?

Wout van Aert en plein effort lors des mondiaux de cyclo-cross 2021 à Ostende
Wout van Aert en plein effort lors des mondiaux de cyclo-cross 2021 à Ostende Belga

Cet hiver, le vice-champion olympique a prévu de participer à 12 cyclo-cross. Un programme réduit à 11 épreuves suite à l’annulation de la coupe du monde d’Anvers en raison du contexte sanitaire. Sa participation aux championnats du monde fin janvier aux Etats-Unis n'est pas encore confirmée. En accord avec son équipe Jumbo-Visma, Wout van Aert intègre le cyclo-cross dans sa préparation. Un nombre de courses limité. Une manière de s’entraîner et de retrouver le rythme en vue de la saison sur route.

Mais certains observateurs s’interrogent. Wout van Aert peut-il combiner le cyclo-cross et la route durant toute sa carrière ? Tenir un tel rythme est-il envisageable sur le long terme ? Ou au contraire doit-il arrêter le cyclo-cross pour briller encore plus sur la route ? Johan Museeuw a son avis sur la question.

"Si je dis oui... Beaucoup de gens vont être fâchés sur moi parce qu’il manque de grands champions dans le cyclo-cross pour l’instant" sourit l’ancien vainqueur de l’Enfer du Nord.  "van der Poel, van Aert, Pidcock ont montré que le mix cyclo-cross et route était possible. Dans ma génération, tout le monde disait que ce n’était pas possible. Maintenant, eux, ils ont montré que c’était possible de faire les deux. Un programme l’hiver, l’été, tous les jours à bloc avec beaucoup de stages. Ça va être dur".

Wout van Aert, le nouveau Roger De Vlaeminck ?

Roger De Vlaeminck, surnommé "Monsieur Paris-Roubaix" est une ancienne gloire du cyclisme belge
Roger De Vlaeminck, surnommé "Monsieur Paris-Roubaix" est une ancienne gloire du cyclisme belge Belga

Wout van Aert a les capacités pour briller sur tous les terrains. Sur les chronos, au sprint, mais aussi en montagne. Ses 3 victoires d’étape dans 3 exercices totalement différents lors du Tour de France l’ont prouvé. A 27 ans, le Flandrien arrive à maturité. Et son profil rappelle celui du "gitan".

"C’est un type comme Roger De Vlaeminck" précise Johan Museeuw. "Il est rapide. C’est un coureur de classique. Il grimpe bien. Assez bien. De Vlaeminck a presque gagné toutes les courses en Italie. Et quand tu gagnes des courses en Italie, ça veut dire que tu grimpes bien. Wout peut même gagner Liège-Bastogne-Liège à mon avis. C’est un coureur de classique. Un bon sprinteur. Et quand tu peux gagner sur le Mont Ventoux, on peut dire que tu es un grimpeur. Et il a gagné aussi un chrono pendant le Tour. Il a gagné dans toutes les disciplines".

C’est un coureur qui peut gagner tous les grands monuments. Le big five !

Roger De Vlaeminck est l’un des 3 coureurs de l’histoire (avec Rik Van Looy et Eddy Merckx) à avoir inscrit son nom au palmarès des 5 monuments du sport cycliste. Une performance à la portée de Wout van Aert selon le "Lion des Flandres".

"Pour moi, c’est un coureur qui doit gagner chaque année un grand monument" ajoute l’ancien chasseur de classiques. "Même Milan San Remo, même le Tour de Lombardie. C’est un coureur qui peut gagner tous les grands monuments. Le big five ! On dit toujours... 'Wout Van Aert doit gagner un monument. Chaque année. Paf !'. C’était comme ça avec Tom Boonen. C’était comme ça avec moi. A l’époque d’Eddy Merckx aussi et d’autres champions. Et Wout Van Aert est un coureur de très haut niveau. Il doit gagner maintenant un monument chaque année".

Au printemps, l’Anversois veut être au meilleur de sa forme pour le Tour des Flandres et Paris-Roubaix. Ce sont ses premiers grands objectifs. La suite, ce sera le Tour de France où Wout van Aert chassera les points et le maillot vert. Un maillot qu’un Belge n’a plus remporté depuis Tom Boonen en 2007.

"C’est possible s’il commence le Tour de France avec cette mentalité...’Je suis ici pour gagner le maillot vert’" affirme Johan Museeuw. "Il doit choisir maintenant. Entre le Tour des Flandres et Paris-Roubaix. Le premier pic de forme. Et le 2ème pic de forme, ce sera le Tour de France pour le maillot. Mais il est dans une équipe un peu difficile. Il n’est pas seul. Il est avec Roglic et d’autres coureurs aussi. Il a les capacités. Le physique pour gagner le maillot vert".

Sur le même sujet

02 déc. 2021 à 06:00
7 min
01 déc. 2021 à 20:38
1 min

Articles recommandés pour vous