JO d'hiver - Pékin 2022

JO Tokyo 2020 : Nafissatou Thiam comprend Naomi Osaka et Simone Biles : "Je peux facilement me mettre à leur place"

29 juil. 2021 à 09:52 - mise à jour 29 juil. 2021 à 10:03Temps de lecture1 min
Par Cédric Lizin

Ces derniers jours, la star de la gymnastique Simone Biles et la joueuse de tennis japonaise Naomi Osaka ont beaucoup fait parler d’elles : la gymnaste américaine s’est retirée des Jeux Olympiques en plein concours par équipes pour préserver sa santé mentale, alors que la lauréate du dernier US Open et de l’Australian Open 2021 a été éliminée dès le troisième tour de "ses" JO après avoir claqué la porte de Roland Garros il y a quelques semaines.


►►► À lire aussi : "On oublie que ce sont des individus très forts, mais très fragiles, très sensibles"


"Je comprends tout à fait ces réactions, je peux facilement me mettre à leur place, insiste Nafissatou Thiam, questionnée à ce sujet par l'un de nos envoyés spéciaux au Japon, David Bertrand, ce jeudi. C’est très courageux de leur part de faire passer leur santé mentale au premier plan. J’espère qu’on va pouvoir développer plus de choses pour le bien-être des athlètes, on a tendance à l’oublier. Le sport, c’est un divertissement, mais il ne faut pas oublier que les gens derrière, ça reste des êtres humains avec des émotions, comme tout le monde ! Ils vivent eux aussi des moments difficiles comme tout le monde. J’ai l’impression qu’on oublie ça un peu trop souvent."

Sur le même sujet

JO Tokyo 2020 : Thiam 3e après la première journée de l'heptathlon, derrière Vetter et une excellente Vidts, 2e

JO d'hiver - Pékin 2022

JO Tokyo 2020 - Gymnastique : Simone Biles forfait pour la finale du sol lundi

JO d'hiver - Pékin 2022

Articles recommandés pour vous