JO d'hiver - Pékin 2022

JO Tokyo 2020 : Bashir Abdi va au bout de lui-même pour décrocher le bronze au marathon, Kipchoge sacré "en patron"

Bashir Abdi en bronze sur le marathon

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

08 août 2021 à 00:48Temps de lecture1 min
Par Martin Weynants avec Belga

Bashir Abdi a remporté la médaille de bronze du marathon messieurs des Jeux Olympiques de Tokyo, disputé à Sapporo. Il a apporté une 7e médaille à la délégation belge dans ces Jeux. Une de plus qu’à Rio il y a cinq ans.

Le titre olympique est revenu au Kényan Eliud Kipchoge qui réalise le doublé après avoir remporté l’or à Rio en 2016. L’argent est revenu au Néerlandais Abdi Nageeye.

Koen Naert s’est quant à lui classé à une superbe 10e place. Dieter Kersten, le 3e Belge engagé, a fini en 59e position.

Kipchoge comme Bikila et Cierpinski

La chaleur et l’humidité ont transformé ce marathon en course à élimination avec Stephen Kiprotich (champion olympique à Londres) et Lelisa Desisa (champion du monde à Doha) comme principales victimes. Au 30e kilomètre, Kipchoge a endossé son costume de patron et a placé une accélération décisive. Le recordman du monde a faussé compagnie à ses derniers rivaux pour s’en aller cueillir son deuxième titre olympique. Il rejoint dans l’histoire Abebe Bikila (1960 et 1964) et Waldemar Cierpinski (1976 et 1980).

Abdi au bout de lui-même

Deux kilomètres plus loin, Bashir Abdi a tenté de s’isoler à la deuxième place. Il a été repris par l’Espagnol Ayad Lamdassem, le Kényan Lawrence Cherono et le Néerlandais Nageeye. Ce quatuor va rester groupé jusque dans le dernier kilomètre. Lamdassem a craqué le premier. L’argent et le bronze se sont donc disputés dans un sprint à trois. Abdi, encouragé du geste et de la voix par Nageeye, a su trouver les ressources pour aller chercher la 3e place. Les deux hommes, partenaires pendant plusieurs années au sein du NN Running Team, sont tombés dans les bras l’un de l’autre, une fois la ligne franchie.

Le recordman de Belgique a tout donné pour arracher ce podium. Incapable de marcher, il a quitté la zone d’arrivée en chaise roulante.

Abdi décroche la quatrième médaille belge dans l’histoire du marathon olympique après l’argent et le bronze de Karel Lismont (1972 et 1976) et le bronze d’Etienne Gailly (1948).

Bashir Abdi

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous