JO d'hiver - Pékin 2022

JO Pékin 2022 : Sandrine Tas 28e sur 500m en patinage de vitesse, l'or pour l'Américaine Erin Jackson

Sandrine Tas termine à la 28e place en patinage de vitesse.

© BELGA

13 févr. 2022 à 15:38 - mise à jour 13 févr. 2022 à 15:50Temps de lecture1 min
Par Belga

Sandrine Tas a pris la 28e place du 500m en patinage de vitesse aux Jeux Olympiques d'hiver de Pékin dimanche.

L'Américaine Erin Jackson, 29 ans, lauréate de quatre manches de Coupe du monde cette saison, est championne olympique en 37.04 devant la Japonaise Miho Takagi, 2e en 37.12, qui décroche elle une deuxième médaille d'argent après le 1.500m. La Russe Angelina Golikova, championne du monde, 3e en 37.21, complète le podium.

Formant la deuxième paire de la course avec la Norvégienne Julie Nistad Samsonsen, Sandrine Tas, 26 ans, a signé un chrono de 39.37 pour 39.02 à sa rivale. Elle termine en 28e position sur 30 engagées.

Sandrine Tas avait battu le record de Belgique de la distance le 10 décembre dernier à Calgary (38.66). Lundi, Tas avait pris la 29e et avant-dernière place sur le 1.500 m.

Vice-championne du monde, la Néerlandaise Femke Kok a dû se contenter de la 6e place, alors que la Japonaise Noa Kodaira, championne olympique en titre, a signé un chrono de 38.09 et misera tout sur le 1.000m.

Sandrine Tas a terminé 28e du 500m en patinage de vitesse aux Jeux Olympiques d'hiver de Pékin dimanche et ne ressortait pas totalement contente de sa course. "J'espérais un meilleur départ", a confié l'Ostendaise, 26 ans.

"J'ai effectué plusieurs tests de départ cette semaine à l'entraînement et ils étaient bons", a expliqué Sandrine Tas auteur d'un chrono de 39.17. "C'est dommage que je n'ai pas pu reproduire ça en course. Mais il y a quelques points positifs malgré tout. J'avais le chrono personnel de départ le plus lent des 30 engagées et j'en laisse deux derrière moi. Je pense bien que j'ai patiné au mieux de ce qui était possible pour moi aujourd'hui. J'ai tendance à patiner en poussant sur les orteils, c'est une habitude du roller, mais ici il vaut mieux être plus assis sur les fesses. Je dois faire attention à ça", a ajouté Sandrine Tas, 29e sur 1.500m et qui doit encore disputer le 1.000m jeudi et le départ groupé le 19 février à la veille de la clôture de ses premiers Jeux Olympiques.

"J'espérais un meilleur départ"

La Belge ne ressortait pas totalement contente de sa course. "J'espérais un meilleur départ", a confié l'Ostendaise, 26 ans.

"J'ai effectué plusieurs tests de départ cette semaine à l'entraînement et ils étaient bons", a expliqué Sandrine Tas auteur d'un chrono de 39.17. "C'est dommage que je n'ai pas pu reproduire ça en course. Mais il y a quelques points positifs malgré tout. J'avais le chrono personnel de départ le plus lent des 30 engagées et j'en laisse deux derrière moi. Je pense bien que j'ai patiné au mieux de ce qui était possible pour moi aujourd'hui. J'ai tendance à patiner en poussant sur les orteils, c'est une habitude du roller, mais ici il vaut mieux être plus assis sur les fesses. Je dois faire attention à ça", a ajouté Sandrine Tas, 29e sur 1.500m et qui doit encore disputer le 1.000m jeudi et le départ groupé le 19 février à la veille de la clôture de ses premiers Jeux Olympiques.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet