JO d'hiver - Pékin 2022

JO Pékin 2022 : Philippe Candeloro sur Loena Hendrickx : "Elle a des chances de terminer dans le top 6"

14 févr. 2022 à 07:30Temps de lecture2 min
Par Thomas Michiels avec David Bertrand

La patineuse artistique belge Loena Hendrickx débutera ses Jeux Olympiques de Pékin mardi prochain par le programme court. Elle continuera jeudi avec le programme libre. Philippe Candeloro, ancien patineur artistique français et double médaillé de bronze aux Jeux Olympiques en 1994 et 1998, revient sur les chances de la Belge face à la suprématie russe.

"C’est une patineuse de grand talent, qui a essayé de venir embêter le podium russe au championnat d’Europe. Elle est courageuse parce qu’elle essaie de se battre," débute Philippe Candeloro à notre micro. "Le niveau mondial est tellement élevé au niveau de la catégorie des filles, que pour le patinage européen, c’est un peu compliqué de venir concurrencer ce haut niveau."

Le quadruple champion de France de patinage artistique reste toutefois positif sur les chances de notre compatriote dans la discipline. "Le niveau européen est légèrement plus élevé que le niveau mondial. À part les Japonaises qui vont aussi concurrencer ce podium, les Américaines ne sont pas non plus tip top. Loena a des chances de terminer dans les six premières sur le programme court."

La Russie comme grande favorite de la discipline

Face à la suprématie russe, la Belge manque un peu de technique pour jouer le haut du classement. "Loena ne fait pas de quadruple saut. Il aurait fallu commencer ça, il y a bien plus longtemps. Il y a des jeunes filles qui ont à peine 16 ans qui font deux ou trois quadruples sauts dans le programme. On a un petit métro de retard, voire un train même. Il faut impérativement que les jeunes filles au niveau européen sachent faire tous les triples sauts à l’âge de 10 ans, puis qu’elles passent tout de suite au triple axel avant d’attaquer derrière le quadruple saut. Mais pour cela, il faut une technique et une bonne base académique, ce que nous avons un peu perdu en Europe ces dernières années."

Selon Philippe Candeloro, la Russie est la grande favorite de la compétition. "La Russie est un cran au-dessus. Il y a du boulot, une structure académique, un transfert des connaissances et il y a une recherche au niveau corporel qui permet aussi l’évolution de la technique. Cela écrase un peu le reste de la concurrence et démotive l’ensemble du patinage au niveau européen."

Loena Hendrickx jouera ses chances lors des Jeux Olympiques de Pékin mardi prochain lors du programme court avant d’attaquer le programme libre, jeudi prochain.

Sur le même sujet

JO Pékin 2022 : Loena Hendrickx impatiente de commencer ses Jeux : "Mon ambition sera de réaliser deux beaux programmes"

JO d'hiver - Pékin 2022

Euro de patinage artistique : Loena Hendrickx échoue au pied d'un podium entièrement russe

Sports d'hiver

Articles recommandés pour vous