JO d'hiver - Pékin 2022

JO Pékin 2022 : Nathan Chen couvert d’or en patinage

Patinage Artistique Hommes - Programme Libre : Médaille d'Or pour Nathan Chen

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

L’Américain Nathan Chen a été sacré champion olympique de patinage artistique jeudi aux Jeux de Pékin, où le Japonais Yuzuru Hanyu, double champion olympique sortant et qui a chuté sur sa tentative de quadruple Axel, a terminé quatrième.

Chen (22 ans), triple champion du monde en titre, a totalisé 332,60 points et devancé deux autres Japonais, le jeune Yuma Kagiyama (310,05 pts) et Shoma Uno (293 pts).

Hanyu, huitième seulement après un programme court décevant, a lui obtenu 283,21 points. La superstar japonaise ne deviendra donc pas le premier patineur depuis près d’un siècle à s’offrir trois sacres olympiques consécutifs. Le Suédois Gillis Grafström a réussi un tel exploit il y a 94 ans précisément, entre 1920 et 1928.

Pour Chen, l’or olympique vient couronner une olympiade au cours de laquelle le roi des quadruples sauts a gagné tout ce qui comptait : les trois titres de champion du monde en jeu (2018, 2019 et 2021) et les deux finales du Grand Prix organisées (2018 et 2019).

C’est aussi une éclatante revanche sur sa première expérience olympique décevante : il y a quatre ans à Pyeongchang, l’Américain, 18 ans alors, avait patiné un programme court cauchemardesque qui l’avait relégué au 17e rang. Il s’était finalement classé cinquième.

Sur la glace chinoise, le natif de Salt Lake City, qui s’entraîne en Californie, a dominé tant le programme court mardi, avec un nouveau record du monde à la clé, que le programme libre, au cours duquel il a réussi cinq "quads".

Hanyu, lui, avait une obsession : réaliser un quadruple Axel, la quadruple rotation la plus complexe du patinage artistique, encore jamais réussie en compétition, et qui exige en fait de faire quatre tours et demi en l’air. Mais sa rotation a été incomplète, et il a chuté. Comme sur son deuxième saut, un autre "quad".

Sa sortie, quand il a posé ses mains sur la glace, avant de les mettre sur son visage, pousse à se poser des questions sur la suite qu’il envisage de donner à sa brillante carrière.

Comme en 2018 et en 2019, "Yuzu" a souffert de sa cheville droite récalcitrante. Elle ne lui a permis de participer qu’à une compétition, les Championnats du Japon fin décembre, avant les JO 2022.

A 18 ans (il fêtera ses 19 ans en mai), Kagiyama continue, lui, son ascension express : vice-champion du monde juniors en 2020, puis vice-champion du monde seniors dès l’année suivante, le voilà déjà sur la deuxième marche du podium olympique.

Uno (24 ans), médaillé d’argent olympique il y a quatre ans derrière Hanyu, descend d’un cran.

Yuzuru Hanyu tente le quadruple Axel

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

L’Américain était le plus fort sur la glace de Pékin.
L’Américain était le plus fort sur la glace de Pékin. AFP

Sur le même sujet

JO Pékin 2022 - 34 ans après son papa, Johannes Strolz devient champion olympique du combiné alpin

JO d'hiver - Pékin 2022

JO Pékin 2022 : l’Américaine Chloe Kim reste la reine du half-pipe en snowboard

JO d'hiver - Pékin 2022

Articles recommandés pour vous