JO d'hiver - Pékin 2022

JO Pékin 2022 : Eileen Gu décroche son premier titre olympique en ski big air

Finale Dames : Ski Acrobatique Big Air : Médaille d'Or pour Ailing Eileen Gu

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

08 févr. 2022 à 06:48Temps de lecture2 min
Par AFP
La Chinoise Eileen Gu a idéalement lancé ses JO-2022 de Pékin dont elle pourrait être la grande star en remportant la spectaculaire épreuve de ski big air.
La Chinoise Eileen Gu a idéalement lancé ses JO-2022 de Pékin dont elle pourrait être la grande star en remportant la spectaculaire épreuve de ski big air. © AFP or licensors

La Chinoise Eileen Gu a idéalement lancé ses JO-2022 de Pékin dont elle pourrait être la grande star en remportant la spectaculaire épreuve de ski big air qui faisait ses grands débuts olympiques, mardi à Pékin.

Gu a devancé avec son total de 188,25 points la Française Tess Ledeux (187,50 pts) et la Suissesse Mathilde Gremaud (182,50 pts) à l’issue des trois manches disputées sur une impressionnante rampe construite sur un ancien site industriel de Pékin avec d’immenses tours de refroidissement en béton en arrière-plan.

La Chinoise, âgée de 18 ans, a pris la tête de la compétition, occupée jusque-là par Ledeux, dans la troisième et dernière manche, en réussissant un double cork à 1620° --une rotation de quatre tours et demi--, un saut qu’elle n’avait jamais réussi en compétition.

A l’annonce de sa victoire, Gu --connue en Chine sous le nom de Gu Ailing-- s’est agenouillée dans l’aire d’arrivée et a crié sa joie, juste devant le président du Comité international olympique Thomas Bach, avant de verser quelques larmes.

"C’est le plus beau jour de ma vie, je n’ai jamais été aussi heureuse, je n’arrive pas encore à réaliser", a-t-elle expliqué.

"J’ai pleuré, mais c’était des larmes de joie, car j’ai dû repousser mes limites. Je n’avais jamais passé le "16" (double cork à 1620°, NDLR) en compétition", a poursuivi Gu qui intégrera l’université de Stanford l’an prochain et qui fait la mannequin à ses heures perdues.

La Chinoise, âgée de 18 ans, a pris la tête de la compétition, occupée jusque-là par Ledeux, dans la troisième et dernière manche, en réussissant un double cork à 1620° --une rotation de quatre tours et demi--, un saut qu’elle n’avait jamais réussi en compétition.

A l’annonce de sa victoire, Gu --connue en Chine sous le nom de Gu Ailing-- s’est agenouillée dans l’aire d’arrivée et a crié sa joie, juste devant le président du Comité international olympique Thomas Bach, avant de verser quelques larmes.

"C’est le plus beau jour de ma vie, je n’ai jamais été aussi heureuse, je n’arrive pas encore à réaliser", a-t-elle expliqué.

"J’ai pleuré, mais c’était des larmes de joie, car j’ai dû repousser mes limites. Je n’avais jamais passé le "16" (double cork à 1620°, NDLR) en compétition", a poursuivi Gu qui intégrera l’université de Stanford l’an prochain et qui fait la mannequin à ses heures perdues.

Triplé en or

A l’entendre, elle a pris la décision de tenter cette figure après en avoir parlé à sa mère : "On s’est parlé juste avant le dernier saut et elle m’a dit de ne pas tenter le "16", mais je voulais vraiment le tenter et j’ai pris la décision car il fallait tout tenter", a-t-elle assuré.

Sa dauphine, la Française Tess Ledeux, lui a rendu hommage : "Elle a mieux skié que moi", tout en remarquant que la Chinoise disposait de moyens, financiers et matériels, autrement plus importants que les siens.

"On n’a pas les mêmes infrastructures, pas les mêmes moyens, cela fait trois semaines qu’elle est ici, qu’elle peut être "focus" sur les Jeux. Elle a dû faire tous les modules un miliard de fois, ce n’est pas notre cas, mais je suis super contente d’avoir ce niveau-là", a remarqué Ledeux.

Gu est en lice pour réaliser un impressionnant triplé dans les épreuves de ski freestyle puisqu’elle s’alignera aussi en slopestyle le 14 février et en half-pipe quatre jours plus tard.

Née en Californie d’un père américain et d’une mère chinoise, Gu a décidé en 2019 de représenter la Chine, où elle est rapidement devenue très populaire et une attraction pour les annonceurs et publicitaires.

En 2021, elle a remporté les titres mondiaux en slopestyle et half-pipe, ainsi que la médaille de bronze en big air.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous