RTBFPasser au contenu
Rechercher

JO d'hiver - Pékin 2022

JO Pékin 2022 – Biathlon : Martin Fourcade sur les Belges au biathlon "C’est une équipe qui n’a pas performé à la hauteur de ses capacités"

Martin Fourcade au micro de David Bertrand.
13 févr. 2022 à 15:24Temps de lecture2 min
Par Thomas Michiels avec David Bertrand et Belga

Avec cinq représentants sur dix-neuf au total, les biathlètes sont les sportifs les plus représentés au sein du Team Belgium à Pékin pour les Jeux Olympiques d’hiver 2022. Mais leur bilan actuel n’est jusqu’ici pas très convaincant. Mardi, la Belgique espère se rattraper dans sa participation au relais masculin.

Parmi les biathlètes, Thierry Langer, 67e et premier belge à l’arrivée de la poursuite de 12,5km. "C’était décevant bien sûr", a concédé le biathlète de Malmédy, âgé de 30 ans. "Le but était d’intégrer le top 60 (pour se qualifier pour la poursuite 12,5km, ndlr), malgré une blessure au pied. Je pense que ma course était quand même correcte. J’ai bien tiré (une faute, ndlr), mais j’ai eu un peu de mal avec mon étui et j’ai sûrement perdu une quinzaine de secondes, alors que je suis à 8 secondes du top 60."

Martin Fourcade, ancien biathlète au palmarès impressionnant, s’est confié dimanche au bord des pistes à notre micro sur les performances belges actuelles. "C’est une belle équipe, avec pas mal de Français dans l’encadrement. C’est une équipe qui n’a pas performé à la hauteur de ses capacités, donc je pense qu’il y a pas mal de déception dans le camp belge," a fait remarquer à David Bertrand le Français qui a été cinq fois champion olympique et treize fois champion du monde de la discipline.

L’adaptation à l’environnement de la compétition n’a pas été facile, notamment pour le franco-belge Florent Claude. "Pour qu’il y ait des vainqueurs, il faut qu’il y en ait qui perdent. Là où il y en a qui performent mieux que d’habitude, il y en a d’autres pour qui s’est plus compliqué. C’est la dure loin du sport de haut niveau. J’ai eu la chance de discuter avec Florent, bien sûr, il y a des problèmes d’acclimatations. C’est un gros gabarit qui n’est pas forcément avantagé par la haute altitude et par une piste où il faut travailler de manière assez régulière. C’est un sport d’extérieur, les conditions et la piste ne sont pas stables, donc il faut savoir s’adapter. Je pense que Florent a encore une belle olympiade devant lui et je pense qu’il a encore plein de belles choses à montrer, dès le relais notamment," a expliqué le Français de 33 ans.

Le relais masculin comme dernière chance pour relever la tête

Dans le relais masculin mardi, les biathlètes belges espèrent se reprendre. "On va essayer de bien prester. Il y a encore un entraînement pour corriger encore certaines choses. On doit se montrer, parce que jusqu’ici, nous n’avons pas fait grand-chose. C’est notre dernière chance, on va essayer de la saisir," a raconté le biathlète belge Thierry Langer.

"Ils auront à cœur de bien performer sur le relais mardi. Ils en sont capables et ils ont déjà fait de très belles choses en relais notamment avec Florent Claude à qui le relais convient bien. J’espère le meilleur pour eux, c’est une belle équipe avec une belle mentalité et j’espère qu’ils seront récompensés," a précisé Martin Fourcade.

Le relais masculin est programmé mardi à 10h00 (heure belge) avec au programme 4x7,5km.

Articles recommandés pour vous