RTBFPasser au contenu

Autres

JO 2024: Le COIB déjà en route vers les Jeux de Paris

22 nov. 2021 à 07:002 min
Par David Bertrand

Ambiance rentrée des classes pour le Team Belgium qui s'est retrouvé pendant une semaine au Gloria Sports Arena de Belek dans la région d'Antalya en Turquie. Depuis 2019, le COIB y a établi son camp de base où il organise désormais chaque année un stage multisports pour jeter les bases de la préparation pour la campagne olympique qui débute. Trois mois à peine après la fin des jeux de Tokyo qui a vu la Belgique remporter 7 médailles, il est donc déjà temps de se projeter vers Paris 2024 (avec, avant ça, les jeux d'hiver de Pékin en février 2022). "Ca fait vraiment du bien de se retrouver tous ensemble. Nous avons tous des objectifs et ici, nous bénéficions des conditions optimales pour nous y préparer et performer" confirme John John Dohmen, champion olympique avec les Red Lions.

Ce stage multisports, c'est aussi l'occasion de créer du lien. Un team building pour générer un état d'esprit, celui du "Team Belgium". Du coup, on casse les codes, on mélange les sportifs et entre les séances d'entraînement, on se détend, avec des épreuves récréatives comme un relais de marche rapide, une initiation au tir à l'arc, des quizz sur le sport ou encore des jeux d'équilibre. "L'objectif, c'est de se détendre sans prendre de risque de se blesser" explique Philippe Préat, high performance manager au sein du COIB et reconverti pour l'occasion en animateur de club de vacances pour sportifs de très haut niveau. "Ces moments de partage et d'échange sont important pour que les athlètes apprennent à se connaître et échangent sur leurs expériences et leurs disciplines respectives."

Mais ce rassemblement, c'est aussi l'occasion de découvrir de nouvelles disciplines, comme le breakdance qui fera son entrée au programme olympique à Paris en 2024. Une confrontation de deux mondes qui apprennent à se connaître. "On a vraiment été très bien accueillis au sein de la grande famille olympique" explique Lucas El Raghibi, alias "Lucky", un des meilleurs breakdancers belges. "C'est important pour nous d'être considérés comme de véritables sportifs et ce stage nous y aide clairement." Un ressenti que confirme Jean-Michel Saive, président nouvellement élu du COIB. "Le Break a attiré beaucoup d'attention de la part des autres athlètes. Et on a tous vraiment pris conscience de l'aspect très athlétique de la discipline."

Mais la principale occupation des athlètes pendant ce stage, c'était évidemment le sport. L'entraînement partout, tout le temps.
Avec dans un coin de la tête, un mot et une date..... Paris 2024!

90 athlètes (et une cinquantaine de coaches) de 10 sports différents ont passé une semaine à échanger et à travailler ensemble
90 athlètes (et une cinquantaine de coaches) de 10 sports différents ont passé une semaine à échanger et à travailler ensemble © Tous droits réservés

Sur le même sujet

22 déc. 2021 à 06:00
5 min

Articles recommandés pour vous