RTBFPasser au contenu

Jimmy Page regrette d’avoir pris Phil Collins au Live Aid

Jimmy Page regrette d’avoir pris Phil Collins au Live Aid
15 oct. 2021 à 07:492 min
Par Marie-Amélie Mastin

Jimmy Page trouve que c’était une erreur d’engager Phil Collins pour assurer la batterie lors du concert de Led Zeppelin au Live Aid.

Avec le batteur Paul Martinez, il avait participé au show de reformation en 1985, avec le bassiste Tony Thompson, Jimmy Page, Robert Plant et John Paul Jones.

Dans une nouvelle interview au journal The Times et au Sunday Times, Jimmy Page a admis que ce n’était "pas très intelligent" de reformer le groupe qui avait splitté en 1980 suite au décès du batteur John Bonham.

"Le batteur ne gérait pas bien le début de "Rock And Roll"", explique Jimmy Page à propos du Live Aid. "Nous avions un vrai souci avec ça."

Il a aussi dit au Times que Led Zeppelin avait eu moins de deux heures pour répéter les trois titres du set, avec les deux autres classiques "Whole Lotta Love" et "Stairway To Heaven".

Loading...

 

Phil Collins s’était aussi exprimé l’an dernier sur ce show "catastrophique" : "si j’avais pu partir, je l’aurais fait. Parce que je me sentais vraiment à part, personne n’avait besoin de moi."

L’an dernier, Jimmy Page expliquait que le groupe avait prévu de faire une tournée après leur reformation pour un seul concert en 2007.

Lui, Robert Plant, John Paul Jones et Jason Bonham, le fils du défunt batteur du groupe, ont donné un concert unique à l’O2 de Londres il y a déjà 13 ans en hommage au défunt président d’Atlantic Records, Ahmet Ertegun.

Jimmy Page a maintenant confirmé que d’autres dates étaient prévues à la base, mais que le projet n’est jamais arrivé à terme.

Il est revenu sur les répétitions avec John Paul Jones et Jason Bonham dans une interview au Classic Rock magazine : "On s’amusait bien à ce moment. C’était juste nous trois."

"On jouait ensemble, et Jason Bonham se sentait vraiment intégré au groupe, et non pas parce qu’il était le fils de John. Il était là car c’était un sacré batteur et il était à sa place. Mais il avait besoin de le savoir. Et on a eu beaucoup de répétitions comme cela. On était prêts."

"On a parlé d’une tournée. Il n’y avait pas encore de dates précises, mais nous étions prêts."

Ce projet n’a finalement pas eu lieu, et Page a rangé cette idée dans un tiroir.

"Et il n’y a plus jamais eu de discussion autour d’une éventuelle tournée depuis. Et il n’y en aura jamais plus. Voilà. C’est juste une de ces choses encore bizarres autour du monde de Led Zeppelin, du phénomène Led Zeppelin."

Page ajoute qu’il était, à la base, enthousiaste à jouer deux soirs pour effacer les mauvais souvenirs autour de leurs performances au Live Aid en 1985 et un autre concert pour célébrer le 40e anniversaire d’Atlantic Records, avant lequel il s’est disputé avec Plant peu avant en 1988.

"L’idée était de faire un set d’une demi-heure. Mais j’ai dit que je ne répétais pas pour jouer seulement 30 minutes ! On a eu le Live Aid… et le 40e anniversaire d’Atlantic," explique-t-il.

"Ça aurait été vraiment bien de faire une deuxième date."

Articles recommandés pour vous