RTBFPasser au contenu

Cinéma

Jim Carrey, 60 ans de grimaces

En 1994, sous "Le Masque", tout le talent de Jim Carrey
17 janv. 2022 à 06:003 min
Par Nicolas Buytaers

L’acteur au visage élastique, star d’excellentes comédies comme "The Mask" ou "Menteur, menteur" et d’incroyables drames comme "Eternal sunshine of the spotless mind" ou "The Truman Show", fête son 60e anniversaire ce 17 janvier. Petit retour sur sa carrière où il a touché à tous les genres…

Le bruit le plus agaçant du monde, tu connais ?

Du bruit, ça, Lloyd Christmas, il sait en faire. Ce bruit agaçant vu et entendu dans cette scène culte de "Dumb and Dumber" ressemble à un cri de bête qu’on étrangle. Mais le bruit le plus agréable du film reste le rire qu’il provoque. Un rire qui accompagne depuis des années les sorties ciné de Jim Carrey

Loading...

James Eugene Carrey est né le 17 janvier 1962 à Newmarket, en Ontario, au Canada. Happy you Jim ! À 60 ans dont 40 ans de carrière, l’acteur a connu des hauts et des bas. Des bas comme à ses débuts sur scène comme humoriste chez lui, dans son Canada natal. Ne voyant pas décoller cette carrière de stand-upper, de comique seul en scène, il décide de partir à Los Angeles. Nous sommes en 1981. Et c’est dans la boîte de night The Comedy Store qu’il se fait remarquer et qu’il débarque en télévision sur NBC dans le "Saturday Night Live", l’une des émissions les plus drôles de la télévision américaine. SNL, pour les intimes, avait déjà lancé les carrières de Dan Aykroyd, Chevy Chase et Bill Murray. Après Jim, l’émission placera en orbite d’autres comiques comme Eddy Murphy, Mike Myers, Will Ferrell et Adam Sandler. Pour d’autres émissions télé, Jim propose des imitations et tout le monde y passe, d’Elvis Prestley à Clint Eastwood en passant par James Dean et même ET l’extraterrestre ! Pour ces transformations, Carrey n’a pas besoin d’accessoires, seul son visage travaille. On a l’impression que ce visage est composé de milliers de muscles qu’il peut faire bouger individuellement…

Loading...

Fort de ces succès télé, le cinéma s’intéresse à Jim Carrey. On le voit, enfin on l’aperçoit dans "Peggy Sue s’est mariée" de Francis Ford Coppola mais aussi dans le dernier Inspecteur Harry intitulé "La Dernière Cible" aux côtés de Clint Eastwood. Arrive alors l’année 1994. Année de la découverte, année du succès, année pendant laquelle il sort coup sur coup "Ace Ventura", "The Mask" (film qui nous permet aussi de découvrir Cameron Diaz) et "Dumb and Dumber", soit 3 comédies où ses grimaces sont reines !

Loading...

Les années suivantes, Jim Carrey s’impose comme le roi de la comédie avec des "Menteur, menteur", "Fous d’Irène" ou "Bruce tout-puissant". Mieux encore, il prend également des risques en jouant des personnages plus durs, plus sombres aussi comme E. Nygma le méchant dans "Batman Forever", comme Chip le type du câble télé dans l’excellent et pourtant méprisé "Disjoncté" de Ben Stiller ou comme le véritable Andy Kaufman dans "Man of the moon" de Milos Forman.

Loading...

Mais là où tout son talent explose, sa drôlerie aussi, sans oublier sa sensibilité, c’est dans le cultissime "The Truman Show" de Peter Weir. Dans cette satire de la télé réalité, il incarne le bébé le plus célèbre de la planète. Un bébé que cette même planète a vu grandir et vivre 24 heures sur 24 à la télévision avant qu’il ne s’évade de ce monde superficiel, une fois devenu grand (désolé pour le spoil) ! Un film pour lequel il obtient le Golden Globe du meilleur acteur. Mais Jim Carrey ne s’arrête pas là. Il enchaîne encore d’autres grands rôles comme celui de Joel vu dans le poétique "Eternal sunshine of the spotless mind" du génial Michel Gondry. Au Canada francophone, ce film était sorti sous le titre "Du soleil plein la tête" et il est vrai qu’il y en a du soleil dans cette très belle histoire d’amour, celle vécue entre Joel et Clémentine (Kate Winslet), entre souvenirs oubliés et machine à revivre les plus beaux moments d’une vie.

Loading...

Carrey et Gondry se retrouvent quelques années plus tard pour la série télé "Kidding" qui balance entre contes de fées (ceux que raconte Jim alias Jeff présentateur d’une émission pour enfants) et la dure réalité de la vie (soit la famille de Jeff qui se divise). L’autre preuve de son talent réside encore dans les autres genres touchés par l’acteur comme l’horreur avec le film "Le nombre 23" (là aussi, un film injustement méprisé), le fantastique avec "Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire" ou le biopic "I love you Philip Morris" (il y incarne Steven Russell, l’un des plus grands arnaqueurs des USA qui fut condamné à la prison à perpétuité… même s’il est sorti en 2006).

Loading...

Aujourd’hui, à 60 ans, Jim Carrey se fait plus discret mais continue ses grimaces. Les dernières en date… enfin les prochaines, vous les verrez d’ici la fin mars dans "Sonic 2", le film inspiré du jeu vidéo éponyme…

Loading...

Sur le même sujet

20 mars 2015 à 10:46
1 min
23 févr. 2015 à 16:47
1 min

Articles recommandés pour vous