RTBFPasser au contenu
Rechercher

Vivacité

Jill Vandermeulen revient sur sa descente aux enfers après la Star Academy

Loading...
18 juil. 2022 à 14:51Temps de lecture3 min
Par Philomène Parmentier

Dans une interview pour le YouTubeur Jeremstar, Jill Vandermeulen, présentatrice de RTL-TVi, entrepreneuse, créatrice de contenu et mère de famille a livré des confidences bouleversantes sur son parcours de vie.

En 2022, tout sourit à Jill Vandermeulen, sa marque de bougies Yashi Candles se porte à merveille, elle a sorti son premier single On verra en mai dernier et a annoncé il y a quelques semaines attendre un heureux événement. Après plusieurs fausses couches, la famille nombreuse de la jeune femme de 34 ans va s’agrandir et accueillir une petite fille à l’automne.

Dans son interview avec le YouTubeur Jeremstar, Jill revient sur de nombreux événements de sa vie, sa première grossesse à 22 ans, sa séparation avec le père biologique du bébé, ses récentes fausses couches, mais la plus bouleversante de ses confidences reste ce qu’elle a vécu pendant et après son passage à la Star Academy.

En 2005, alors qu’elle n’avait que 17 ans, la jeune femme dont le rêve était de devenir chanteuse participe à la Star Academy, une expérience qui va bouleverser sa vie.

Sexisme et harcèlement

Jill Vandermeulen a d’abord dénoncé les comportements et remarques sexistes et déplacés qu’elle a subi durant son passage dans l’émission. Les producteurs lui ont imposé un style vestimentaire qui ne lui correspondait pas, l’obligeant à mettre des jupes courtes lors des primes par exemple. Elle explique avoir demandé : "Est-ce que je peux avoir un pantalon ou un autre look sympa ?, on m’avait répondu : Non, non, car la production veut qu’on voie tes jambes. J’avais 17 ans, mais il fallait déjà un peu me sexualiser". Elle explique également avoir eu des réflexions de la part de la production car elle n’était pas assez provocante.

Une fois sortie du programme et après quelques interviews traumatisantes, Jill a été renvoyée chez elle seule, sans aucune aide psychologique. Malheureusement pour elle, c’était le début d’une période très sombre de sa vie. Jill a immédiatement été confrontée au harcèlement. Encore étudiante à l’époque, elle n’a pas pu retourner à l’école.

J’arrive dans une école où on me dit : Si tu viens dans cette école, on te crève dans la cour de récré

Le harcèlement devient alors quotidien pour la jeune fille qui confie également avoir été menacée de mort dans un bus, sans que personne ne réagisse. Pour le chauffeur c’était une personnalité publique qui troublait l’ordre public.

Un jour, je me retrouve dans un bus, je rentrais chez moi. Il y a des nanas au fond du bus, un groupe de racailles. J’entends dire : Ah, c’est la meuf de la Star Ac’, venez, on la pointe.

Vouloir en finir

Des expériences traumatisantes pour une jeune fille de 17 ans, qui pense désormais que sa vie est finie, que cette expérience a ruiné sa carrière, que tout le monde la déteste. Elle sombre alors dans une tristesse infinie, le retour à la vie normale n’étant pas possible elle tente de mettre fin à ses jours.

Je suis passée par des stades psychologiques très violents, avec une tentative de suicide, parce que j’étais juste à bout. J’ai vraiment perdu pied à ce moment-là […]. J’ai avalé deux plaquettes d’anxiolytiques. C’est ma mère qui m’a retrouvée inconsciente chez mon ex-petit copain. Et j’ai été transportée aux urgences, le lendemain matin.

Suite à cet événement, la mère de Jill lui a proposé de rentrer en psychiatrie ou dans un centre pour jeunes. Voulant à tout prix éviter les jeunes, la jeune femme a été internée en psychiatrie pendant 1 mois et demi pour une dépression nerveuse.

Le harcèlement recommence

Après son séjour en psychiatrie, Jill Vandermeulen, décide de commencer à travailler puisqu’elle ne peut pas retourner à l’école. Mais un jour, deux filles la croisent sur le chemin du travail et décident de la suivre, de l’insulter et vont aller jusqu’à la tabasser.

Un jour, deux filles me reconnaissent dans la rue. Pendant tout le chemin vers mon travail, elles vont me harceler, m’insulter, me dénigrer, parce que j’avais fait la ‘Star Academy’. Elles m’ont tabassée, elles m’ont laissée pour morte dans le caniveau.

Des révélations choquantes à l’approche d’une nouvelle saison de l’émissionJe suis, aujourd’hui encore, terriblement offusquée de la manière dont j’ai été traitée à l’âge que j’avais, conclut-elle.

Heureusement, aujourd’hui, Jill semble être une mère de famille, chanteuse, présentatrice télé comblée. Engagée, elle communique souvent sur ses réseaux sociaux ses valeurs et fait part de sa lutte contre le harcèlement.

 

Loading...

Sur le même sujet

Le directeur de la Star Academy sera le fils de Jean-Jacques Goldman

Le 8/9

Pourquoi vous ne verrez (presque) plus Jean-Pierre Foucault à la télé ?

Vivacité

Articles recommandés pour vous