Regions Liège

Jeux Olympiques d'hiver: 5 athlètes des Skieurs Réunis des Hautes Fagnes seront à Pékin

Parmi les athlètes du SRHF présents à Pékin, on retrouvera la biathlète Lotte Lie.

© AFP or licensors

03 févr. 2022 à 10:27Temps de lecture2 min
Par Benjamin Verpoorten avec C. Adam

Les Hautes Fagnes seront bien représentées aux Jeux Olympiques d'hiver. Sur les 19 athlètes de la délégation, un quart est affilié au SRHF, les Skieurs Réunis des Hautes Fagnes.

Ce petit club, né il y a 10 ans, va envoyer des biathlètes, ces skieurs qui doivent tirer sur des cibles à chaque tour de piste. Des sportifs qui font la fierté de leur président, Bruno Vanvolsem: "Si j'avais dit ça au début de notre club,  personne n'aurait cru qu'il y aurait des Belges aux Jeux Olympiques, à part pour le ski alpin" confie-t-il.

Le président du club n'est pas peu fier de ses athlètes.
Le président du club n'est pas peu fier de ses athlètes. RTBF - Benjamin Verpoorten

Un club qui investit énormément pour attirer des jeunes: "Apprendre à skier en Belgique, ce n'est pas évident du tout" souligne le président du club. "On a quand même décidé d'investir en carabines laser. Ça ouvre des portes pour ceux qui veulent tester le biathlon. L'ADEPS et la Communauté germanophone ont investi dans des infrastructures à Elsenborn, un stade de biathlon avec une piste de rollerski, et ça fonctionne tout le temps, sauf en cas d'intempéries et de fortes pluies. On va faire la même chose à La Fraineuse à Spa. Et ces deux infrastructures peuvent former la base pour attirer des jeunes. Et j'ai vu sur le championnat de Belgique que le ski prend son ampleur quand même avec une trentaine de jeunes. Je suis l'aîné avec mes 54 ans. Ça me fait plaisir".

L'ADEPS et la Communauté germanophone ont investi dans des infrastructures à Elsenborn.
L'ADEPS et la Communauté germanophone ont investi dans des infrastructures à Elsenborn. RTBF - Benjamin Verpoorten

Un skieur de fond et 4 biathlètes

Le SRHF enverra donc un skieur de fond et 4 biathlètes, dont la belgo-norvégienne, Lotte Lie: "Chez les dames, elle est la meilleure tireuse" explique Bruno Vanvolsem. "Elle fait des belles prestations avec Florent Claude, en mixte".

Florent Claude, aussi membre du SHRF, a lui aussi une double nationalité. Il est belgo-français: "Il a tenté sa chance en Belgique pour entrer dans le biathlon. C'est comme au foot, on a importé un étranger" explique le président du club.

C'est d'ailleurs le cas de plusieurs représentants du club qui, dès lors, vivent à l'étranger: "On impose quand même qu'ils soient présents s'il y a un championnat de Belgique. Mais ils skient chez eux. Lotte Lie, par exemple, elle a mieux à faire de skier en Norvège qu'ici" reconnait Bruno Vanvolsem. Car c'est le gros danger du biathlon belge: la neige en Belgique se fait de de plus en plus rare.

A noter que ces skieurs seront en piste très vite. Dès dimanche, à 8 heures (heure belge), pour Thibaut De Marre en ski de fond. Les biathlètes, eux, seront en compétition lundi et mardi.

JO d'hiver à Pékin: sujet JT du 03/02/2022

Articles recommandés pour vous