Regions

Jeunes Belges en Syrie: comment ont-ils pu prendre l'avion seuls?

Les deux ados sont parvenus à prendre l’avion seuls et sans autorisation parentale.

© RTBF

17 avr. 2013 à 06:46Temps de lecture1 min
Par OPPENS Xavier Van

Il n'y a pas de règles. Pour les adolescents de 12 à 18 ans, la loi belge n'impose aucune procédure particulière. Ni accompagnement, ni même autorisation parentale écrite.

Bien sûr, des documents officiels sont requis: la carte d'identité ou, éventuellement, un passeport et un visa, pour les pays où ceux-ci sont nécessaires. Mais du côté de la loi, c'est clair, ça s'arrête là.

Il est vrai que dans les faits, la situation est un plus floue. Les affaires étrangères, par exemple, recommandent de prévoir une autorisation des parents validée par l'administration communale, pour éviter toute mauvaise surprise. Parce que certaines compagnies aériennes demandent ce document.

De même, la police fédérale explique que lors des contrôles de sécurité à l'aéroport, une autorisation parentale est parfois réclamée.

Mais si l'adolescent n'en dispose pas, voilà les agents impuissants : le cadre légal ne permet pas de le retenir en Belgique.

Pourtant, ces derniers jours, Joëlle Milquet, la ministre de l'Intérieur, exige plus. "J’ai demandé que l’on renforce d’abord le contrôle au niveau belge, dans les aéroports et de manière globale, par rapport aux départs en Turquie de jeunes. Et notamment de jeunes mineurs sans autorisation parentale ou non accompagnés."

Renforcer les contrôles pour des documents que la loi n'exige pas. Sur le terrain, certains intervenants ne nous ont pas caché leur embarras.

Barbara Boulet

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Jeunes Belges en Syrie: la Turquie va renforcer les contrôles

Belgique

Joëlle Milquet part en Turquie pour des entretiens sur les jeunes Belges en Syrie

Belgique

Articles recommandés pour vous