RTBFPasser au contenu

inondations 2021

Jeudi en Prime à Ensival : pour la commissaire à la reconstruction Sylvie Marique, l’importance de reconstruire "de manière résiliente"

L’équipe du JT était à Ensival (Verviers), près de six mois après les inondations

Ce jeudi 13 janvier, la RTBF, sur toutes ses plateformes, vous propose de faire le point sur les conséquences des inondations, survenues en juillet dernier. L’équipe du JT vous proposait un "Jeudi en Prime" spécial, à Ensival (entité de Verviers).


►►►Retrouvez notre dossier spécial : inondations en Belgique, 6 mois après


A Ensival, il y a toujours ce pont, cet ouvrage d'art qui enjambe la Vesdre. Toujours impraticable, six mois après la montée des eaux. C’est un des 45 ponts qui est ou a été mis hors-service. Des infrastructures publiques qui font partie des 5 milliards de dégâts estimés. Des infrastructures dans de nombreux cas, à reconstruire. Et six mois après, une impression qui peut s’imposer dans certains esprits : rien ne bouge…

Inondations, 6 mois plus tard : le point avec Sylvie Marique, commissaire spéciale à la reconstruction

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Pour Sylvie Marique, il faut revenir au point de départ. " Une catastrophe sans nom, un véritable désastre. Toutes les couches de la société ont été touchées ". Elle explique ensuite que face à ce genre de désastre, soit on réagit toute suite et on procède à des rénovations à l’identique. Cela a été fait notamment pour des routes ou des ponts. " Mais à côté de ça, il faut aussi pouvoir tirer les enseignements de cette crise. Et donc prendre le temps de voir comment on peut reconstruire de manière résiliente ". Renforcer les infrastructures, mais aussi redéfinir le territoire.


A lire aussi : Jeudi en Prime à Ensival : selon Muriel Targnion, il reste 123 maisons déclarées inhabitables dans l’entité verviétoise

A lire aussi : Inondations, six mois après : à Trooz, 600 personnes ont encore besoin d’une aide alimentaire


 

Relance wallonne

Un vaste programme, selon la commissaire à la reconstruction pour la Wallonie. " Il nous faut protéger nos citoyens, protéger leurs biens. Et donc leur donner le cadre dans lequel ils pourront construire à l’avenir ". Et toujours pouvoir vivre le long d’un cours d’eau. Pour cela, de mieux aménager le territoire. 7 milliards d’euros ont été débloqués par la Wallonie. Cela pour " satisfaire les besoins des citoyens ". A Ensival par exemple, c’est l’occasion, selon elle de " permettre d’avoir du logement, de reconstruire l’école, de revoir les aménagements de la rivière… Pour que celle-ci soit aussi un atout de ces quartiers ". Un écoquartier devait ainsi bientôt sortir de terre sur ces bords de Vesdre.


A lire aussiInondations en Belgique, six mois après : comment aménager notre manière de vivre aux abords des cours d’eau ?


 

Inondations, 6 mois plus tard : les premières conclusions de la commission d'enquête parlementaire

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

13 janv. 2022 à 19:07
5 min
13 janv. 2022 à 15:19
1 min

Articles recommandés pour vous