RTBFPasser au contenu

Regions

Jeudi en Prime à Ensival : les habitants du bord de Vesdre toujours confrontés à la reconstruction

L’équipe de Jeudi en Prime était à Ensival, dans l’entité de Verviers, ce jeudi 13 janvier

Ce jeudi 13 janvier, la RTBF, sur toutes ses plateformes, vous propose de faire le point sur les conséquences des inondations, survenues en juillet dernier. L’équipe du JT vous proposait un "Jeudi en Prime" spécial dans l'entité de Verviers.


►►►Retrouvez notre dossier spécial : inondations en Belgique, 6 mois après

A lire aussi : Inondations en Belgique, six mois après : quel impact pour le tissu économique local ?


Ensival a, comme de nombreuses villes et villages wallons, beaucoup souffert des inondations. 45 à 50.000 bâtiments ont été touchés par la montée des eaux. Joëlle Lecomte, elle aussi, a vu sa maison sinistrée. Une bâtisse en bord de Vesdre, une belle maison à colombages. L’eau y est montée jusqu’au premier étage en cette terrible mi-juillet. La valse des corps de métier, elle, s’est poursuivie durant six mois. Mais des problèmes sont encore là. L’humidité, entre autres. Joëlle Lecomte escompte retourner dans son habitation mi-avril. Un mal psychologique toujours présent pour cette victime des flots, comme on peut l'entendre dans cette interview de Nathalie Maleux.

Inondations, 6 mois plus tard : le témoignage de Joëlle Lecomte, habitante sinistrée d'Ensival

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Solidarité salvatrice

Les conteneurs sont partout à Ensival. On y trouve du personnel de la Croix-Rouge, mais aussi une pharmacie, un salon de toilettage canin, un kebab… Une de ces grandes boîtes métalliques abrite aussi un salon de coiffure. Ramener de la vie à Ensival, voilà l’objectif de Christine Franco. " Ça nous fait énormément de bien. Ça arrange tout le monde. Les gens sont contents de revenir, et nous, on travaille bien dans notre conteneur. Il y a une solidarité incroyable " explique Chantal. Bientôt l’architecte travaillera avec cette indépendante souriante pour rendre le salon de coiffure à nouveau viable… En dur cette fois.


►►► Comment aménager notre manière de vivre aux abords des cours d’eau ?


Les gens sont contents de revenir, et nous, on travaille bien

Inondations, 6 mois plus tard : la situation des commerces sinistrés avec Christine Franco, coiffeuse à Ensival

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

14 janv. 2022 à 05:00
5 min
13 janv. 2022 à 23:11
2 min

Articles recommandés pour vous