RTBFPasser au contenu

Musique - Pop-rock

"Jerusalema", le phénomène continue

"Jerusalema", le phénomène continue
23 sept. 2020 à 08:122 min
Par AFP avec RTBF Culture

C’est incontestablement devenu le tube de l’été. Pourtant sorti en octobre dernier, Jerusalema a gagné en popularité durant ces derniers mois de confinement. Et pour preuve, le morceau est même devenu chanson la plus recherchée sur l’application Shazam, dans le monde entier.

"Jerusalema ikhaya lami/ Ngilondoloze/ Uhambe nami/ Zungangishiyi lana"

Traduction : Jerusalem est ma maison/Protège moi/Marche avec moi/Ne me laisse pas ici

Si ces paroles en zoulou ne vous disent rien, il est fort probable que vous ayez déjà entendu le tube sud-africain dans lequel elles apparaissent. Le morceau est sur toutes les radios depuis plusieurs semaines.

A sa sortie, Jerusalema est rapidement devenu la coqueluche des stations de radio sud-africaines pour son rythme entraînant, qui contraste avec ses paroles religieuses chantées en zoulou. Porté par la situation de crise, il est devenu un chant d’espoir planétaire.

Ce morceau de Master KG accompagné par la chanteuse Nomcebo Zikode, a attiré l’attention de la troupe de danse angolaise Fenomenos do Semba, qui a inauguré le #JerusalemaDanceChallenge en février avec une vidéo virale sur YouTube. Un challenge qui inspire de nombreuses autres vidéos sur YouTube et TikTok, où l’on peut y voir du personnel médical suédois ou des prêtres italiens se trémousser sur Jerusalema. Dernièrement, c’est sur la Grand-Place de Bruxelles qu’un flashmob masqué a eu lieu.

Alors que le clip officiel de Jerusalema cumule pas loin de 150 millions de vues sur YouTube, Master KG a annoncé en août que son dernier tube était en haut des charts de pays tels que la France, le Portugal, la Roumanie et l’Afrique du Sud. En Belgique, il est toujours numéro un aujourd’hui.

Loading...

Bien qu’il ait depuis été détrôné par Dynamite de BTS ou encore WAP de Megan Thee Stallion et Cardio B, l’application Shazam a récemment révélé que Jerusalema a été la chanson la plus recherchée par les amateurs de musique du monde entier.

Fierté nationale en Afrique du Sud

Fort de ce succès, le président sud-africain Cyril Ramaphosa a récemment encouragé ses concitoyens à participer au #JerusalemaDanceChallenge en amont de la Journée du Patrimoine, qui se tiendra le 24 septembre prochain. Il a ajouté, dans une allocution officielle, que Jerusalema est "une chanson [qu’il] aime beaucoup".

Il n’y a pas meilleure façon de célébrer notre identité sud-africaine que de participer au Jerusalema Dance Challenge, le phénomène international qui est en train de se propager dans le monde entier (Cyril Ramaphosa)

Selon Variety, un film retraçant le succès du tube de Master KG a été même tourné le 17 septembre dernier à Cape Town en préparation de la Journée du Patrimoine.

Un chant pour réunir l’Afrique

En plus d’être encensé par Cyril Ramaphosa, Jerusalema a également permis d’apaiser les tensions entre Burna Boy et l’Afrique du Sud. Le musicien nigérian à succès avait interpellé sur Twitter le gouvernement sud-africain au sujet des violences xénophobes qui avait agité le pays en septembre 2019, promettant même de ne plus jamais s’y rendre. Le tweet a été retiré depuis.

Suite à sa collaboration avec Master KG en juin dernier pour un remix de la chanson, Burna Boy a déclaré qu’il espérait que cette chanson permettrait d’unir les peuples africains "au-delà de leurs divisions et mésententes". "Nous ne sommes pas en compétition les uns avec les autres, nous sommes une seule et même Afrique, nous sommes unis", avait-il déclaré au journal sud-africain The Sowetan.

Articles recommandés pour vous