Le mug

Jean-Pierre Hautier nous quittait il y a 10 ans : "Il a apporté un nouveau ton, avec du sourire dans la voix"

Le Mug découverte

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

12 oct. 2022 à 10:06Temps de lecture2 min
Par La Première

Animateur emblématique de la RTBF et ancien chef de La Première, Jean-Pierre Hautier nous quittait le 12 octobre 2012 à l’âge de 56 ans. Hommage et rappel de ses multiples talents dans Le Mug avec Éric Loze, animateur du Fantôme de la Radio.

10 ans déjà, et sa voix résonne encore dans les têtes des auditeurs. Timbre singulier de La Première et journaliste polyvalent, Jean-Pierre Hautier a marqué l’histoire de la radio belge francophone.

Après ses études à l’IAD, il fait ses premiers pas en radio aux côtés de Patrick Duhamel dans Ne cherchez plus entre midi et deux heures. Il lance véritablement sa carrière en participant au succès de Radio Cité, précurseur des radios musicales de la RTBF, puis en animant les ondes de Bruxelles CapitaleÀ l’aube du XXIe siècle, il succède à Claude Delacroix à la tête de La Première et dynamise considérablement la chaîne. Sa passion pour tous les genres musicaux a marqué le public. Il officie d’ailleurs comme présentateur, pendant plusieurs années, du Concours Eurovision de la chanson. On se souvient aussi de sa présence dans le jury du télé-crochet Pour la gloire.

Pourquoi Jean-Pierre Hautier a-t-il marqué l’histoire de la radio ?

La Première honore la mémoire de l’homme qui a mené la barque de la radio à l’esprit clair pendant de nombreuses années. Dans Le Mug, Éric Loze est revenu sur les raisons du succès populaire et professionnel de Jean-Pierre Hautier.

Dans la lignée de la nouvelle génération d’animateurs de la fin des années 70 comme Marc Ysaye ou Martine Matagne, "il a notamment apporté un ton nouveau sur antenne avec une autre manière de parler aux auditeurs, moins cérémonieuse, moins ampoulée, et avec du sourire dans la voix" indique Éric Loze. "Jean-Pierre était bien ancré dans son époque, représentatif de sa génération avec une culture musicale aussi très élargie. Il avait la radio dans la peau".

Cette passion se traduira par 34 ans d’antenne, sans aucune interruption. Son passage à Radio Cité a considérablement marqué les esprits. Initiée par Marc Moulin, elle diffuse des musiques 'transgressives' pour l’époque comme du rock, de la soul et du funk, avec un habillage et un ton directement inspirés des États-Unis. "Le succès de Radio Cité est foudroyant car c’est une innovation : toutes les radios libres qui naissent à l’époque, vont s’inspirer de ce modèle-là" rappelle l’animateur du Fantôme de la Radio. Outre ses qualités d’interviewer hors pair, il avait cette caractéristique de parler jusqu’à la fin de l’introduction d’une chanson, une toute nouvelle manière d’annoncer des disques à l’époque.

► Écoutez les grands moments d’antenne de Jean-Pierre Hautier dans Le Fantôme de la Radio.

Le Fantôme de la Radio

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous