Cinéma - Interviews

Jean-Jacques Annaud et "Notre-Dame brûle" : Plus je fouillais, plus c’était invraisemblable, et plus c’était vrai

Pour son retour au cinéma, Jean-Jacques Annaud retrace, heure par heure, l’incendie de Notre-Dame de Paris le lundi 15 avril 2019.

S’il se repose bien sûr sur les nombreuses images d’archives pour les plans extérieurs de la destruction par le feu du toit de la célèbre cathédrale, il a par contre effectué un travail de titan pour reconstituer minutieusement le travail des pompiers pour éteindre l’incendie dans la charpente et filmer au plus près les dégâts infligés à l’édifice…

Sur le plan technique, le résultat constitue une vraie prouesse, mais on reste dubitatif sur l’intérêt cinématographique de l’entreprise. Contrairement au drame des Twin Towers, qui avait inspiré en son temps Oliver Stone, l’incendie de Notre-Dame n’a pas fait de victime, ce qui laisse peu d’espace pour réaliser un film de fiction palpitant : il n’y a pas de paroissien coincé par les flammes, il n’y a pas d’âme humaine à sauver…

Comment le réalisateur a-t-il imaginé son histoire et ce combat entre le Feu et la Cathédrale, les réponses dans son interview intégrale.

 

Sur le même sujet

Les critiques d’Hugues Dayez : "Rien à foutre", l’envers du décor des vols low cost

Critiques d'Hugues Dayez

« Notre-Dame de Paris », les vieilles pierres témoignent

L'info culturelle

Articles recommandés pour vous