RTBFPasser au contenu

Bonnes adresses

Jean-Baptiste Natali chez The Poet pour 5 soirées : et si on allait tester un étoilé sans payer le prix fort ?

Jean-Baptiste Natali chez The Poet pour 5 soirées : et si on allait tester un étoilé sans payer le prix fort ?
02 mars 2022 à 11:00 - mise à jour 09 mars 2022 à 10:543 min
Par Chloé Rosier

Les repas gastronomiques font rêver et saliver mais, si on a bien envie de tester l’expérience d’un restaurant étoilé, on n’a pas toujours (voir presque jamais) envie de payer des centaines d’euros. Il existe plusieurs initiatives au fil de l’année pour permettre à (presque) tous de vivre une expérience gastronomique hors du commun. On pense au Festival TheFork par exemple.

Aujourd’hui, on vous parle d’une autre manière de pouvoir tester un repas de chef étoilé (français cette fois) sans dépasser les 100 euros pour le menu dégustation.

Après le chef étoilé Nicolas Isnard en décembre dernier, The Poet, le restaurant-bar de l’hôtel Renaissance (place du Luxembourg), a décidé de réitérer l’expérience. Cette fois, c’est au chef Natali, de l’Hostellerie La Montagne* (près de Troyes, France) qu’ils ont décidé de faire confiance. Du 8 au 12 mars, le chef français prendra les commandes des cuisines du restaurant pour vous faire goûter à la gastronomie étoilée française.

Jean-Baptiste Natali, un chef autour du monde

Tribe

Jean-Baptiste Natali a fait ses armes dans des hôtels prestigieux aux quatre coins du monde, de Marrakech à New York en passant par Oman, la Chine ou encore la Russie… Il a obtenu son étoile Michelin il y a 20 ans, en 2002, alors qu’il n’avait que 27 ans. Le chef s’est rapidement fait sa place sur la scène gastronomique française pour devenir une étape incontournable des tables haut-marnaises.

Sa cuisine présente des touches exotiques qu’il a emmagasinées au fur et à mesure de ses expériences à l’étranger. Et la touche qui le distingue des autres, c’est son amour pour les herbes et épices sauvages (de nos régions et d’ailleurs).

À quoi s’attendre lors de ces dîners étoilés ?

Tribe

Le chef a imaginé deux menus : un menu découverte de 4 services et un menu gourmet de 6 services. Niveau prix, on reste (en partie) en dessous des 100 euros (comme promis) :

  • Le menu 4 services : 80€ par personne – Accords mets et vins : 130€ par personne
  • Le menu 6 services : 100€ par personne – Accords mets et vins : 160€ par personne

À titre de comparaison, un menu 5 services chez "Comme chez soi" coûte 149 euros (sans accord mets-vin), un menu 4 services coûte 110 euros à la "Villa Emily" (sans accord mets-vin).

Les menus qu’on a testé et approuvé

Il y a donc 2 menus différents, nous avons testé celui à 6 plats pour vous donner une idée complète de ce que vous pourrez manger. Le menu découverte reprend les Saint-Jacques, l’œuf, le bar et le choix de dessert.

Amuse-Bouche

Saint Jacques en carpaccio Miso d’avocat, radis vert et papaye

Entrée

Œuf bio, voile de cresson, anguille fumée et yuzu

Deuxième entrée

Langoustine marinée & croustillant au riz soufflé, céleri pomme verte sorbet oseille

Plat

Bar de ligne rôti, raviole de foie gras, émulsion céleri blanche

Deuxième plat

Ris de veau météorite, pistou de salicorne et caviar

Dessert (Au choix)

Surprise chocolat, fruits secs caramélisés, sabayon Armagnac

Tartelette exotique, crémeux coco, fruit de la passion, brunoise ananas & citron vert

Chloé Rosier

Si le service a mis un peu de temps à se mettre en place (premier soir oblige, il faut lancer la machine), ce n’était pas pour nous déplaire parce que les portions sont généreuses et il faut du temps entre les plats pour s’en remettre.

Coup de cœur pour les langoustines qui étaient cuites à la perfection avec une panure originale à base de riz soufflé. Le bar était cuit à la perfection, avec la peau croustillante qui fait office de chips. Tout au long du repas, le céleri fait des petites apparitions (Helene Darroze serait dubitative) mais l’harmonie est telle que même si l'on n’est pas les plus grands fans de ce légume, tout fonctionne.

Le plat qui nous stressait un petit peu c’était les ris de veau (pas notre viande préférée) qui arrivaient en plus en fin de repas quand on a déjà bien mangé. Une fois mis de côté le fait que c’est un abat, c’est une viande très bien préparée qui arrive sous une carapace noire (bonne idée, comme ça, on n’est pas rebuté par l’aspect extérieur de la viande). L’accompagnement de salicorne donne un peps iodé à la viande et sa sauce gourmande.

Les ris de veau sont le plat signature du chef, lui-même n’aime pas ça et se donne pour défi de se faire aimer et de faire découvrir aux clients cette viande souvent boudée.

Chloé Rosier

Le repas se termine comme il a commencé : très bien. Avec une "Surprise chocolat, fruits secs caramélisés, sabayon Armagnac" qui était en fait un carré de gâteau au chocolat, une boule de glace chocolat (très cacaoté, ça change de la simple glace chocolat), des amandes et noisettes qui croquent sous la dent et un sabayon qui réveille tout ce sucre qu’on aime en fin de repas.

Chloé Rosier

Plus d’infos

  • Adresse : Renaissance Brussels Hotel, Rue du Parnasse 19 à 1050 Bruxelles
  • Prix : de 80€ à 160€ en fonction de l’option
  • Dates : du 8 mars au 12 mars 2022
  • Site internet et menu : www.thepoetbrussels.com

Sur le même sujet

01 mars 2022 à 14:00
2 min
11 oct. 2021 à 10:52
1 min

Articles recommandés pour vous