RTBFPasser au contenu
Rechercher

Le 6/8

"Je suis quelqu’un qui suit ses envies" : Harry Roselmack évoque son passage au journal de 20 heures

Rencontre avec Harry Roselmack Partie 1

Le 6-8

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

03 juin 2022 à 14:55Temps de lecture3 min
Par Elisée Baelongandi

David Barbet, journaliste pour Télépro, a rencontré le présentateur français Harry Roselmack. Durant cet entretien, il a pu revenir sur son parcours dont un épisode de sa vie, son passage sur le siège de présentateur du 20 heures de TF1…

Célèbre visage de la télévision française Harry Roselmack est actuellement le présentateur de l’émission "Sept à huit" sur TF1. Un concept qui semble avoir plu à une grande partie de la population française car il a réussi à occuper la case mythique du dimanche soir, depuis 2006, en se rallongeant d’ailleurs par rapport à sa période initiale, et ce en mettant en avant de l’information hebdomadaire centrée sur l’humain

"Le désir pour cette émission était de traduire en télé l’esprit "Paris Match" en parlant par les images, et je crois que c’est réussi. Sept à huit est aujourd’hui une référence magazine en termes d’incarnation de l’actualité et je pense que c’est un point très fort aujourd’hui d’être un magazine incarné à l’heure des chaînes d’informations, de l’information sur les téléphones et un peu partout".

Comme un présentateur de journal a son mot à dire dans la préparation de celui-ci, il explique également pouvoir dire le sien aux côtés de l’éditeur dans l'élaboration de l'émission, le choix des sujets et la manière dont ils seront traités. Son rôle ne s’arrête donc pas uniquement à de la présentation.

Les changements de rapport avec le public

Avec la montée des réseaux sociaux et les derniers évènements en rapport avec la pandémie, la confiance qu’avait la population envers les journalistes a fortement diminué laissant place à une grande méfiance. Le présentateur l’interprète comme le reflet du changement de la population et de son rapport à l’information. L’apport d’internet a donné à chacun la possibilité d’avoir une certaine emprise sur ce qu’il veut voir ou savoir. Ainsi, il compare la consommation de l’information à la consommation de vêtements ou autres de nos jours ; ayant pris l’habitude d’avoir la mainmise sur tout, une fois qu’une information est proposée au public, il a tendance à voir cela comme une imposition et de surcroît lorsque celle-ci ne lui plaît pas. Or, l’information ne repose pas sur le fondement de satisfaire ou non mais sur celui d’apporter des clés de compréhension du monde dans lequel on vit. Le fait que cela soit mal perçu crée donc une hostilité envers les journalistes, quand bien même une grande partie fait ce travail en respectant l’éthique et dans le seul but d’informer.

Rencontre avec Harry Roselmack Partie 2

Le 6-8

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Un retour en arrière s’impose…

Bien que connu en tant que présentateur du Sept à Huit, il ne faudrait pas oublier que ce dernier a d’abord été joker à la présentation du 20 heures, entre 2006 et 2011, sur TF1. L’ancien animateur du JT revient donc sur les raisons qui l’ont poussé à le quitter.

"Je constate effectivement que c’est un geste qui a perturbé pas mal de monde. C’est sans doute rare, mais c’est vrai que moi je suis quelqu’un qui suit vraiment ses envies et qui assume ses choix. Et c’est vrai que lorsque je faisais le 20 heures, j’étais joker. Si j’avais été titulaire ça aurait été différent, je ne sais pas si je l’aurais arrêté […]. Avec le Sept à huit ça commençait à devenir assez lourd et j’avais moins de temps pour ma famille, c’était donc logiquement que je suis allée voir l’ancienne directrice de l’information sur TF1 pour lui exposer cette difficulté que j’avais et lui dire que je souhaitais arrêter les remplacements du 20 heures.

Loin de regretter sa décision, c’est sur son émission et sa passion l’écriture, qu’il se concentre actuellement. En effet, il a déjà quelques flèches dans son carquois à ce niveau en ayant écrit, réalisé et produit un film de fiction, un long métrage, un roman, un recueil de nouvelles, des projets de fiction, de séries et s’apprête à en lancer encore d’autres qu’il se verrait bien commencer en Belgique…

Getty Image

Retrouvez David Barbet et les coulisses de la télévision, et bien d’autres chroniques dans Le 6-8 en semaine sur La Une.

Sur le même sujet

La chanteuse Shakira engage des détectives privés pour prouver l’infidélité de son mari, Gerard Piqué

Vivacité

Dormir dans un avion ça vous dit ? Rendez-vous au Limbourg

Le 6/8

Articles recommandés pour vous