Belgique

Je me dévoue pour le pays depuis 20 ans, rappelle la princesse Astrid

La princesse Astrid et l'archiduc Lorenz

© Archive BELGA/NICOLAS LAMBERT

28 janv. 2013 à 05:49Temps de lecture2 min
Par Alain Lechien

Dans la famille royale, je demande la princesse Astrid : 50 ans, deuxième enfant du roi Albert II et de la reine Paola, sixième dans l'ordre de succession, épouse depuis 1984 de l'archiduc Lorenz qui lui a donné 5 enfants. Tout ce petit monde vit dans le domaine du Stuyvenberg, propriété de la Donation royale.

Dans un avion à destination du Forum de Davos, elle aurait évoqué les dotations royales avec un chroniqueur télé. Pas de son, pas d'image puisqu'elle n'a pas réellement accordé d'interview, juste confié son état d'esprit. Résultat : la princesse juge normale la volonté de clarté et de transparence sur l'usage des dotations royales; elle se dit d'avance d'accord avec toute décision que prendraient gouvernement et parlement à son égard.

Astrid reçoit annuellement 320 000 euros. Si cet argent devait être supprimé, ce serait "comme ça", dit-elle. Mais elle tient aussi à rappeler que, depuis 20 ans, 1993 et son retour en Belgique, elle se dévoue pour le pays : Croix-Rouge, Fondation Damien et une autre fondation luttant contre la malaria.

Voilà le premier point de vue direct d'un héritier du trône, après que la polémique sur la Fondation de Fabiola ait déjà conduit à l'idée d'accélérer au parlement la réforme des dotations (raboter de 500 000 euros dès cette année celle de la veuve de Baudouin) et qu'une autre polémique ait failli coûter sa dotation au prince Laurent. Astrid et Laurent qui étaient épargnés jusqu'à présent.

Prince Laurent: "Ma sœur Astrid a les moyens, pas moi"

Le prince Laurent a réagi dimanche soir, aux quotidiens de Sudpresse, à la déclaration de sa sœur, la princesse Astrid, qui acceptera "toute décision du gouvernement et du Parlement concernant sa dotation". "Si ma sœur peut se le permettre, je suis ravi pour elle", a-t-il répondu.

"Vous savez moi, je ne suis pas de ces personnes qui jalousent ceux qui ont les moyens", a-t-il ajouté, avant de confier que tout ce que l'on raconte sur lui est "faux".

Le prince, estimant que sa réponse était "très claire" sur son point de vue, a également confirmé que contrairement à sa situation personnelle, sa sœur dispose de son côté d'autres ressources financières provenant de son mari.

Pour Sudpresse, cette réaction est une manière sous-entendue pour le prince de démontrer que, à l'inverse de la princesse Astrid, il ne pourrait jamais se passer de sa dotation sous peine de devoir chambouler son train de vie.

RTBF avec Belga

Sur le même sujet

Pas de dotation pour les frères et sœur de la princesse Elisabeth en 2014

Belgique

La N-VA ne veut pas que la princesse Astrid préside les missions économiques

Belgique