Je dors donc j'apprends !

Je dors donc j'apprends !

© RTBF

05 oct. 2016 à 13:09Temps de lecture1 min
Par jwu

Charline Urbain travaille au Laboratoire de Cartographie fonctionnelle du Cerveau de l’hôpital Érasme de Bruxelles.

Elle vient d'étudier sur un groupe d'enfants l'effet du sommeil sur la mémorisation des apprentissages.

Comment se déroule l'expérience ?

Tout d'abord, elle aide les enfants à mémoriser les super pouvoirs imaginaires d'une soixantaine d'objets.

Ensuite, les enfants s'installent dans une machine qui va enregistrer l'activité de leur cerveau lorsque celui-ci est sollicité pour se rappeler du nom des objets.

Quand cette étape est terminée, les participants à l'expérience sont équipés d'électrodes. Celles-ci vont analyser l'activité cérébrale d'une moitié des participants durant leur sommeil (sieste d'une heure trente). L'autre moitié ne fera pas de sieste.

Les enfants retournent ensuite dans la machine et on leur demande de se souvenir du nom des objets.

Que nous dit l’expérience ?

Charline Urbain a constaté que les enfants qui ont dormi se souviennent mieux des apprentissages. Les enregistrements des ondes magnétiques du cerveau montre également un transfert des informations de la partie latérale du cerveau (mémoire à court terme) vers la partie frontale (mémoire à long terme).

Le sommeil fixe donc les apprentissages.

M.P.Fonsny

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus