RTBFPasser au contenu
Rechercher

"Je crois que vous avez reçu votre troisième dose" : échange tendu entre Véran et Mélenchon à l’Assemblée nationale

Loading...
04 janv. 2022 à 09:38Temps de lecture2 min
Par Ambroise Carton

La scène se passe à l’Assemblée nationale ce lundi 3 janvier. Les débats portent sur la mise en place du pass vaccinal chargé de remplacer le pass sanitaire dans la lutte contre le Covid-19 en France.

Avant une interruption de la séance la nuit dernière, les discussions ont été agitées entre majorité et opposition. Et plus particulièrement entre Olivier Véran, le ministre de la Santé, et Jean-Luc Mélenchon, président du groupe La France Insoumise (LFI).

Celui qui est aussi député des Bouches-du-Rhône lance à la tribune : "Nous sommes exaspérés par cette incapacité à prévoir, à organiser à l’avance […] Vous avez semé un chaos indescriptible du fait de votre imprévoyance."

"Nous étions contre le pass sanitaire. Nous voici contre le pass vaccinal parce qu’il est 100% inefficace. 91% de la population éligible est vaccinée et vous en faites un titre de gloire", ajoute Jean-Luc Mélenchon, qui qualifie au passage le vaccin de "raquette trouée".

Par le passé, vous vous êtes tellement trompé

Olivier Véran répond alors au député : "J’ai le regret de vous dire que, par le passé, vous vous êtes tellement trompé qu’il est difficile aujourd’hui de vous prêter la même attention lorsque vous vous exprimez. […] Vous avez comparé le vaccin à ARN messager, je cite, à des surgelés vendus dans des supermarchés. Voilà qui est très bon pour la confiance des Français. Vous avez parlé de ce machin Pfizer que jamais, jamais, vous ne recevriez – je crois que vous avez reçu votre 3e dose de Pfizer, monsieur le député."

Cette petite phrase ne manque pas de faire réagir partout dans l’hémicycle. "Je ne suis pas absolument certaine que toute l’Assemblée ait à être informée de la nature du vaccin qu’a reçu monsieur Mélenchon", dénonce Annie Genevard, vice-président de l’Assemblée. Sur les bancs socialistes, la députée Cécile Untermaier rappelle, elle, l’importance du secret médical.

Le ministre de la Santé reprend le micro et se justifie en ces termes : "Dans le cadre d’une intervention publique sur BFM, interrogé pour savoir s’il aurait sa 3e dose, il a dit 'oui oui bien sûr j’irai au bout du processus' [c’était le 25 novembre dernier dans l’émission 'Face à BFM', NDLR]. Peut-être qu’il a eu du Moderna d’ailleurs et pas du Pfizer, à l’évidence c’est un ARN messager, je n’ai donc trahi aucun secret médical. D’ailleurs, madame la présidente, je n’aurais pas à connaître le statut vaccinal de monsieur Mélenchon s’il ne l’avait pas évoqué lui-même."

Loading...

Sur le même sujet:

Sur le même sujet

Le ministre français de la Santé Olivier Véran est positif au Covid-19

En France, Jean-Luc Mélenchon condamné pour injure publique et diffamation envers Radio France

Monde Europe

Articles recommandés pour vous