Belgique

Japon: l'Airbus belge immobilisé par une panne en Alaska

L'Airbus A330

© Archive Belga

18 mars 2011 à 12:06 - mise à jour 18 mars 2011 à 13:32Temps de lecture1 min
Par Belga News

L'avion provenait de Washington et a dû atterrir à Anchorage. Les pièces de rechange ne sont pas disponibles à l'aéroport de cette ville américaine (où la technologie Boeing supplante Airbus, ndlr), mais elles ont été commandées et sont en route, assure-t-on à la Défense. Le contrat de leasing avec la société portugaise HiFly, sous lequel se trouve l'Airbus, pourrait en outre jouer, par l'envoi d'un avion de rechange. Mais les choses doivent encore être clarifiées à ce niveau, commente-t-on encore.

La mission reste d'actualité, mais la Défense ne pouvait déterminer quel délai nécessitera la réparation ou le remplacement de l'avion. Selon les Affaires étrangères, les premiers rapatriements pourraient être opérés dimanche matin, à partir d'un aéroport qui reste à déterminer. Une soixantaine de Belges du Japon ont déjà répondu à la proposition de rapatriement. Mais deux cents environs sont susceptibles d'être intéressés. Les Affaires étrangères leur proposent de prendre contact avec l'ambassade de Belgique à Tokyo où ils recevront les informations nécessaires.

A la Défense, on souligne que l'Airbus a effectué de nombreuses heures de vol ces derniers temps, notamment pour évacuer les réfugiés fuyant les combats en Libye. L'A330 a ainsi effectué plusieurs aller-retours de Djerba (Tunisie) vers l'Egypte, le Ghana et le Mali, transportant au total 1535 personnes.


Belga