RTBFPasser au contenu

Regions

Jan Jambon n'est pas le bienvenu à Charleroi

Paul Magnette: "Les propos de monsieur Jambon sur la collaboration ont profondément choqué (...) On ne peut pas laisser passer ça!"
13 nov. 2014 à 07:16 - mise à jour 13 nov. 2014 à 12:021 min
Par Belga News

Le nouvel Hôtel de police de Charleroi, c’est un bâtiment pour la ville hautement symbolique : une tour plantée dans la ville haute qui, en quelques mois, est devenue pour tous les Carolos comme un repère où qu’on soit dans la ville.

La police s’y est installée il y a quelques semaines mais on l’inaugurera officiellement ce vendredi. Il est traditionnellement de bon ton dans ces circonstances d’inviter tout aussi officiellement le ministre de l’Intérieur. Ce ne sera pas le cas cette fois-ci : le bourgmestre de Charleroi, par ailleurs ministre-président de la Région wallonne, ne souhaite pas associer le ministre fédéral N-VA Jan Jambon à la fête.

La question a taraudé quelques jours les autorités carolos. Les récentes déclarations du ministre concernant la collaboration lors de la dernière guerre, des propos " compréhensifs " pour les collaborateurs de l’époque, rendait la rencontre délicate. Très pratiquement la crainte de la Ville était aussi qu’une rencontre Magnette/Jambon, forcément tendue ou perçue comme telle, occulte dans les médias l’inauguration elle-même d’un bâtiment que la ville juge prestigieux, et important.

Paul Magnette a donc tranché : ce sera sans le ministre de l’Intérieur. Il s’en justifie : " Ce bâtiment est aussi un lieu où des plaques commémoratives rendent hommage aux résistants, aux anciens policiers dont certains ont été abattus, et les propos de Jan Jambon sur la collaboration ont choqué ".

Alain Vaessen, Daniel Barbieux

Charleroi : Jambon pas invité par Magnette

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous