RTBFPasser au contenu
Rechercher

Jam

Jamal Edwards, un visionnaire à l’impact monumental sur la musique britannique

24 févr. 2022 à 17:25Temps de lecture2 min
Par Guillaume Scheunders

Le vidéaste et entrepreneur britannique Jamal Edwards est décédé soudainement dimanche dernier. Fondateur du média SBTV, il dénichait depuis son adolescence des talents issus de la capitale anglaise. On peut lui attribuer la découverte d’Ed Sheeran, Skepta, Stormzy, Dave… et plus globalement d’avoir été le contremaitre de l’essor du grime. Retour sur l’impact de ce jeune visionnaire à qui le monde musical sera éternellement redevable.

Loading...

"On meurt tous. Le but n’est pas d’être éternels, mais de créer quelque chose qui le sera". Ces mots, écrits en 2012 par Jamal Edwards, résonnent particulièrement fort aujourd’hui. Car dix années après, ce qu’il a créé de son vivant sera bel et bien éternel.

L’aventure commence à son quinzième anniversaire, lorsqu’il reçoit une caméra. Youtube venait d’apparaitre sur le web et il décide de filmer ses amis pour les diffuser sur internet. À ce moment-là, personne ne croyait en sa chance développer quelque chose de concret face aux gros labels et aux Majors. Personne, sauf lui, qui a continué à alimenter sa chaîne Youtube. Edwards parcourt les freestyles et les cyphers à la recherche des nouveaux visages du rap londonien. Il filmera des centaines de personnes de manière artisanale, l’image dépassant rarement les 240p au début.

Loading...

Surpassé par la dubstep et d’autres genres, le grime de Dizzee Rascal, Wiley ou Lethal Bizzle qui a eu fière allure de la fin du siècle passé au début des années 2000, commence à désintéresser les médias au milieu de cette décennie. Les artistes s’en réfèrent donc au système D, dans ce cas-ci : SB TV, alias SmokeyBarz TV. On retrouve les artistes cités précédemment parmi les premières vidéos, mais on découvre également de nouveaux visages : c’est l’émergence de noms comme Skepta, Giggs, Dave ou encore Stormzy. En bref, c’est toute la nouvelle scène grime qui passera derrière la caméra de Jamal Edwards. Aujourd’hui, ces rappeurs apparaissent régulièrement en tête d’affiche dans les plus grands festivals.

Petit à petit, les vidéos seront de plus en plus travaillées : de la qualité 240p, on fait escale à 720p avant la 4K actuelle. Les animations sont de plus en plus professionnelles et les contenus évoluent. En plus des freestyles, Edwards développe des clips, des interviews et sort de son carcan "hip-hop". Il fait découvrir au monde des noms comme Ed Sheeran, Jessie J ou Rita Ora qui gagneront le succès qu’on leur connaît. Sur la chaîne Youtube, on peut regarder des interviews d’artistes comme Drake, Mike Skinner (The Streets), Sean Kingston et même… 2manydjs, lors du festival Wireless en 2010.

Loading...

De par son côté "fait maison", la chaîne SB TV a apporté une certaine authenticité au mouvement hip-hop de l’ouest londonien. Elle a incarné le grime et d’autres styles de musique pendant de longues années, toujours sous la houlette de Jamal Edwards. Ce dernier a même développé sa vision à l’internationale, dénichant des rappeurs grime japonais et même coréens.

En plus de son travail dans la musique, Jamal Edwards s’impliquait dans plusieurs œuvres de charité au Royaume-Uni, notamment celle du Prince Charles, de qui il était devenu proche. Le Britannique laissera à coup sûr un vide autour de lui, mais son héritage vivra sans aucun doute pour toujours.

Sur le même sujet

L’artiste ML représentera la Belgique dans le cadre des " iNOUïS " du Printemps de Bourges

Musique - Rock

Endless Dive : "Tout le monde peut se créer son propre univers en écoutant notre musique"

Jam

Articles recommandés pour vous