Monde Asie

Iran : selon les autorités, 4 détenus sont morts dans l’incendie de la prison d’Evine à Téhéran

© AFP

16 oct. 2022 à 07:00 - mise à jour 16 oct. 2022 à 13:31Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Théa Jacquet

Un important incendie s’est déclaré samedi soir dans la prison d’Evine, dans le nord de Téhéran, et des coups de feu ont été entendus, a rapporté l’ONG Iran Human Rights (IHR), basée à Oslo, sur fond de manifestations après la mort de Mahsa Amini.

Des images partagées par IHR sur Twitter montrent d’immenses flammes et une épaisse fumée se dégager de la prison, où sont détenus des prisonniers d’opinion, alors que des coups de feu sont entendus.

Des slogans appelant à la "mort du dictateur" pouvaient être entendus en fond sonore sur une vidéo diffusée par le média en ligne 1500tasvir, qui recense les violations des droits humains.

Dimanche, les autorités ont indiqué que quatre détenus étaient décédés dans l’incendie.

"Mort du dictateur" est l’un des slogans les plus répétés lors des manifestations déclenchées par la mort de Mahsa Amini il y a un mois. Cette Kurde iranienne de 22 ans est décédée le 16 septembre, trois jours après son arrestation à Téhéran pour avoir, selon la police des mœurs, enfreint le code vestimentaire strict de la République islamique pour les femmes, prévoyant notamment le port du voile.

L’ONG IHR avait fait état d’au moins 108 morts depuis le 16 septembre. Selon un dernier bilan iranien donné le 27 septembre, environ 60 personnes ont été tuées, dont une dizaine de policiers.

D’après l’ONG Human Rights Activists News Agency (HRANA), basée aux Etats-Unis, plus de 5500 personnes ont été arrêtées depuis le début des manifestations, parmi lesquelles plusieurs centaines ont été incarcérées dans la prison d’Evine.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous