Monde Moyen-Orient

Irak : les manifestants pro-Sadr occupent le Parlement "jusqu’à nouvel ordre"

Les partisans de Sadr occupent le bâtiment du parlement

© Tous droits réservés

31 juil. 2022 à 06:37Temps de lecture1 min
Par AFP, édité par Alain Lechien

Des milliers de partisans de l’influent leader politique chiite Moqtada Sadr ont envahi une nouvelle fois samedi le Parlement irakien qu’ils comptent occuper jusqu’à nouvel ordre, après une journée de manifestation dans un pays en pleine crise politique.

Brandissant des drapeaux irakiens, des portraits de Moqtada Sadr et des enseignes religieuses, les manifestants se sont pressés dans le hall d’entrée du Parlement avant de pénétrer dans l’hémicycle, faisant le signe de la victoire et prenant des selfies dans une ambiance bon enfant, ont rapporté des journalistes de l’AFP sur place.

L’impasse politique est totale en Irak, dans l’attente de la nomination d’un nouveau Président et d’un Premier ministre dix mois après les législatives d’octobre 2021.

Faiseur de roi et trublion de la scène politique, Moqtada Sadr a lancé une campagne de pression maximale contre ses adversaires, rejetant leur candidat au poste de chef du gouvernement.

Trois jours après avoir déjà brièvement occupé mercredi le Parlement, les manifestants ont annoncé "un sit-in (qui durera) jusqu’à nouvel ordre", selon un bref communiqué du Courant sadriste.

Allongés sur la moquette des couloirs, adossés aux piliers, certains manifestants tuaient le temps sur leur portable, d’autres s’éventaient à l’aide de cartons ou avaient enlevé leur chemise pour rester en maillot de corps.

Le président du Parlement Mohamed al-Halboussi a annoncé "la suspension de toutes les séances parlementaires jusqu’à nouvel ordre", appelant les manifestants à "préserver les propriétés de l’Etat".

Les manifestants rejettent la candidature au poste de Premier ministre de Mohamed Chia al-Soudani, jugé proche de l’ancien chef du gouvernement Nouri al-Maliki, ennemi historique de M. Sadr.

 

Sur le même sujet

A Bagdad, un nouveau sit-in vient durcir le bras de fer entre Sadr et ses rivaux

Monde Moyen-Orient

Irak : la mission de l'ONU réclame "des solutions urgentes à la crise"

Monde Moyen-Orient

Articles recommandés pour vous