Regions Luxembourg

Investissements revus à la hausse pour assurer l'alimentation en eau en province de Luxembourg

© Anne Lemaire

Comment sécuriser l’alimentation en eau de la Wallonie du sud ?

On se souvient tous de la sécheresse de cet été et des problèmes d’approvisionnement en eau dans de nombreuses communes. A cause de son sol schisteux, l’Ardenne est particulièrement vulnérable. Pour que l’or bleu coule toujours à votre robinet, la SWDE, la société wallonne des eaux a organisé ce mardi après-midi, à Libramont, une séance d’information à destination des bourgmestres des 44 communes luxembourgeoises. L’occasion de présenter les projets d’investissements pour la province, des projets repris initialement dans le Schéma Régional des Ressources en Eau et qui ont été revus à la hausse, en tirant les enseignements des récentes sécheresses et au regard des perspectives d’évolution démographique de la province. " C’est un projet qui a déjà commencé il y a un certain temps mais, régulièrement, nous réévaluons les besoins. On est donc passé d’un budget de 270 millions d’euros pour l’ensemble du plan à aujourd’hui 431 millions d’euros. Il y a l’inflation mais aussi la nouvelle évaluation des besoins. On est bientôt maintenant à un demi-milliard d’euros investis sur une dizaine d’années pour la sécurisation de l’alimentation en eau de l’ensemble de la Région wallonne avec une participation du gouvernement wallon aussi dans le cadre de cet effort financier ", explique Céline Tellier, Ministre wallonne de l’Environnement.

En province de Luxembourg, plusieurs projets sont en chantier et d’autres sont terminés et opérationnels. C’est le cas, dans la région d’Arlon, dans la région de Durbuy, là, le schéma directeur s’est déjà mis en place.

© – Anne Lemaire

Ajoutons qu’en raison des sécheresses à répétition, pour assurer l’alimentation en eau des certains endroits en province de Luxembourg, des apports complémentaires de l’extérieur seront plus que jamais nécessaires. L’autoroute de l’eau sera, par exemple, la bienvenue. Où en est le chantier ?

" C’est un immense chantier qui part des barrages de la Gileppe et de la Vesdre qui traverse la zone liégeoise, namuroise et puis qui aboutit dans le Luxembourg. Donc, il y a différentes phases qui sont en cours, d’autres en étude, donc c’est puzzle, en fait, qu’on doit mettre en place parce que c’est une diversité d’ouvrages également aussi bien des canalisations que des châteaux d’eau que des pompages, … Tout cela évidemment prend énormément de temps mais cela verra le jour aussi à l’horizon 2027. En province de Luxembourg, c’est surtout la zone de Wellin, Daverdisse, Tellin qui seront sécurisées par cette autoroute de l’eau mais étant donné les capacités de transport qu’elle pourrait atteindre, on pourrait très bien, si le besoin s’en faisait sentir l’étendre vers des communes plus basses genre Paliseul ", explique Ghislain Collignon, expert – consultant pour la SWDE.

A noter que dans les communes qui ont encore leur propre réseau d’eau, des initiatives locales sont également prises pour garantir l’approvisionnement en eau. C'est le cas par exemple, à Léglise. Idelux Eau peut aussi les aider.  

Sur le même sujet...

JT du 25/10/2022

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous