RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article audio.

La Première

#Investigation, le podcast : quand le doute vire au complot

Investigation

Quand le doute vire au complot

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Durant le début de la crise du Covid19, les adhérents aux théories du complot se sont multipliés. Un sondage Le Vif/Knack, réalisé en janvier 2021, révélait qu’un Belge sur trois adhérait à au moins une théorie conspirationniste. "Ça bouscule notre quotidien, on manque de repères, explique Marie Peltier, historienne à la Haute Ecole Galilée, spécialiste du complotisme. Et le conspirationnisme peut venir comme une réponse à ce mal-être collectif."

Ces adhérents ne croient plus les institutions gouvernementales, la justice, les médias dits "traditionnels" ou les experts. Pendant plusieurs mois, #Investigation a passé du temps auprès de ceux qui adhèrent à ces théories : leaders d’opinion, suiveurs, relayeurs, créateurs.

Des théories du complot qui circulent énormément sur les réseaux sociaux. "Dans le conspirationnisme, on a déjà, en amont, une croyance qui est ‘On nous manipule, on nous ment, telle ou telle personne tire les ficelles'", rappelle Marie Peltier.

La crise sanitaire est (pour le moment) derrière nous ? Qu’importe, les amateurs de ces théories ont désormais d’autres préoccupations. Élections françaises, guerre en Ukraine, Vladimir Poutine. Le complotisme, une histoire sans fin ?

Sur le même sujet

#Investigation, le podcast: la face cachée du bio

La Première

Articles recommandés pour vous