RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Inutile et défectueux : Ixelles ne veut plus de l’écran géant place Flagey

L’écran géant va être démonté l’année prochaine.

L’écran géant de la place Flagey à Ixelles vit ses derniers mois. Il devrait être démonté l’année prochaine. Les autorités communales ont décidé de ne pas renouveler le permis d’urbanisme de l’exploitant, la société Belgian Posters, valable jusqu’en octobre 2023. "Les temps où on installait de grands écrans publicitaires dans l’espace public sont révolus", souligne Yves Rouyet (Ecolo), échevin ixellois de l’Urbanisme.

L’écran géant digital de 10 mètres carrés de la place Flagey a vu le jour à l’angle de la rue Malibran à l’automne 2008, quelques semaines après l’inauguration de l’ensemble de la place rénovée suite au vaste chantier du bassin d’orage. But de la Région, gestionnaire du site, et du ministre des Travaux de l’époque Pascal Smet (One. brussels – Vooruit) : retransmettre sur cet écran et en plein air des rencontres de football, des films… Bref : faire de la place Flagey le lieu des grands rassemblements populaires à Bruxelles comme le sont, toutes proportions gardées, Times Square à New-York et Piccadilly Circus à Londres.

En panne depuis 2017

Mais voilà : si des cafés aux alentours ont déjà retransmis des matches de l’Euro et de la Coupe du Monde, des Diables rouges ou d’autres équipes, l’écran géant de Flagey n’a jamais pu être utilisé en ce sens. Raison : difficile pour la police d’assurer la sécurité publique en cas d’affluence massive. L’écran tourné vers la place a surtout été utilisé pour des messages d’informations générales (agenda culturel, annonces officielles…), l’écran vers Malibran a lui principalement diffusé des messages publicitaires… Jusqu’en 2017, lorsque l’écran tombe en panne suite à l’explosion d’une cabine à haute tension.

Défectueux, inutile, pollution visuelle : pour la commune, cet écran doit disparaître. "Nous sommes à un endroit tout à fait particulier, ici, sur ce coin de la place Flagey, où nous sommes sur de la pleine terre", enchaîne Yves Rouyet. "C’est un endroit idéal pour planter des arbres. Le choix, aujourd’hui, il est le suivant : garder un panneau énergivore ou planter un bel arbre ? Le choix est vite fait."

Pour nous, il est plus intéressant de verduriser la place

"L’exploitant du panneau a obtenu en 2008 un permis d’urbanisme d’une durée de 15 ans", détaille Yves Rouyet. "En octobre 2023, ce permis viendra à expiration. C’est donc le bon moment pour se poser la question de savoir si on veut renouveler le permis ou si au contraire, on rêve d’autre chose pour la place Flagey. Pour nous, il est plus intéressant de verduriser la place." Raison pour laquelle Ixelles a écrit à la ministre des Travaux publics Elke Van den Brandt (Groen) pour lui proposer de retirer le panneau publicitaire.

Cela tombe bien : la Région a annoncé il y a quelques mois un projet de verdurisation massive de la place en collaboration avec les bureaux Kollektif Landscape (Gand) et Fallow (Bruxelles). Celle-ci ne serait donc pas opposée à la proposition ixelloise. "Notre demande arrive bien à l’avance, soit un an avant la fin de l’échéance, pour mettre personne au pied du mur, c’est-à-dire ni l’exploitant de l’écran, ni Bruxelles Mobilité", précise Yves Rouyet.

Flagey : une place déjà délabrée

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Dans une récente réponse à une question écrite posée par le conseiller communal Geoffrey Kensier (Les Engagés – Objectif XL) s’interrogeant sur la longue extinction de l’écran, le bourgmestre Christos Doulkeridis (Ecolo) avait confirmé l’envoi du courrier aux autorités régionales concernant le non-renouvellement du permis d’urbanisme.

Articles recommandés pour vous