RTBFPasser au contenu

Entrez sans frapper

Instagram : un réseau dangereux pour nos ados ?

Instagram : un réseau dangereux pour nos ados ?
31 mai 2021 à 12:12 - mise à jour 31 mai 2021 à 12:122 min
Par Christian Rousseau

" À la terrasse des cafés, seuls ou avec des amis, ils sont sur le qui-vive. À l’affût d’une nouvelle, dans une attente fébrile, constante, ils ont toujours leur téléphone à portée de main. Le soir, ils ne s’endorment pas sans l’avoir consulté, le matin le saisissent avant même d’avoir ouvert l’œil, pour savoir ce qui est arrivé. Mais quoi, au juste ? "

Dans son nouveau roman "Instagramable", Éliette Abécassis décrit de façon inédite une génération née au début des années 2000, en proie à la dépendance et la violence induites par les réseaux sociaux.

 

 

Instagram a apporté un vrai tournant dans nos vies quotidiennes. On est tous un peu accroc à ce réseau.

J’ai eu envie d’écrire parce que j’ai vu mes enfants basculer dans ce réseau. Et à un moment, j’ai eu l’impression de les perdre.

Il est arrivé un moment où je n’arrivais même plus à comprendre leur langage. 
Je me suis rendu compte que leur comportement se calquait sur celui des influenceurs.

Et pour Eliette Abecassis, c’est le problème principal de ce réseau. Instagram c’est une façon de s’habiller, une façon d’être. En fait, nous sommes en train de rentrer dans ce monde de la visibilité. On montre des images qui se monnaient.

C’est un hypercapitalisme qui envahit nos vies quotidiennes.

Loading...

Instagram ne fabrique-t-il pas une génération de frustrés ?

Pour l’auteur, c’est indéniable. Ce qui est inquiétant c’est de voir que les jeunes vivent leurs vies de manière virtuelle.

Mais par ailleurs, ils sont à un âge où on se construit une identité. Et dans Instagram, on voit de jolies personnes dans de beaux hôtels qui vivent des vies rêvées.

Ça peut être frustrant sur le moment mais risque de les rendre frustrés toute leur vie. Certains auront l’impression de n’être jamais aussi heureux que les personnes qu’ils voient sur les réseaux sociaux.

La preuve la plus flagrante, c’est l’influenceuse la plus connue : Chiara Ferragni. C’est un vrai modèle économique à elle seule.

Sa devise : aime férocement et n’oublie pas de prendre des photos.

 

Loading...

Pour Eliette Abecassis, on arrive, ici, au summum de la monétisation. Depuis qu’elle est devenue maman d’une petite fille. On la voit tous les jours depuis sa naissance.

Quand on en vient à " vendre " ses enfants, il est temps de se poser quelques questions. Il est peut-être temps de légiférer.

 

C’est d’autant plus interpellant que l’on crée des clivages entre ceux qui postent et ceux qui n’osent plus poster de peur de pas avoir assez de likes.

Là où ça devient épouvantable c’est quand on voit ces faits divers de harcèlement. Les filles n’osent plus se montrer et peuvent aller jusqu’au suicide.

Derrière le bonheur impeccable d’Instagram, il y a une grande férocité

Loading...

Mon école c’est insta

Selon l’auteur, il est temps de se poser des questions par rapport à nos ados et à leur éducation.

Nous laissons nos ados s’éduquer par les réseaux. Nous sommes dans une situation compliquée. Nous, les parents, on travaille plus pour gagner moins. C’est dur d’éduquer des ados.

 

Eliette Abecassis ne veut pas être rétrograde mais c’est clair : nous sommes responsables de nos enfants. Sinon, on les laisse s’égarer dans la forêt numérique. Nous n’avons pas beaucoup d’autres choix que de faire appel à l’autorité.

Selon elle, ils sont victimes d’une véritable addiction. Ils mangent le portable sur les genoux. Leur enlever les réseaux sociaux, c’est comme leur enlever leur drogue. Ce n’est pas simple mais c’est extrêmement nécessaire.

 

On doit continuer à éduquer nos enfants. On doit continuer à faire en sortent qu’ils lisent. Lire 10 pages d’affiliée, ça devient compliqué.

Ils ont un cerveau qui zappe et qui est dans une logique de flux. On doit les sortir du flux et cela l’éducation ne le prend pas en charge.

 

 

Éliette Abécassis

Entrez sans frapper

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous