Regions Liège

Inondés puis escroqués de 80.000 euros

25 août 2022 à 09:18Temps de lecture2 min
Par François Braibant et Benjamin Verpoorten

Martine et Alex sont des sinistrés des inondations. Ils habitent le quartier de Pré-Javais à Verviers. Ils ont voulu faire réparer leur maison. Ils ont payé 80.000 euros à un entrepreneur qui s’est envolé avec leur argent – la totalité de ce que les assurances leur avaient remboursé.

Martine et Alex nous font visiter leur maison. Les gravats crissent sous les pieds. Le spectacle est désolant. "Il a commencé les travaux en octobre. Tout est resté en état depuis qu’il a arrêté en novembre. Regardez : il a placé des panneaux de plâtre au lieu de plafonner. Ce n’est pas droit. Ça ne tient pas. C’est même déjà pourri." Cet entrepreneur était une connaissance de longue date : "il a joué pétanque avec nous. On avait mis une annonce sur Facebook pour trouver quelqu’un qui rénoverait notre maison. C’est lui qui s’est proposé." Comme ils le connaissaient, Martine et Alex lui ont fait confiance.

Martine dans sa maison inhabitable
Martine dans sa maison inhabitable RTBF – François Braibant

L’entrepreneur leur a demandé avance sur avance avant d’abandonner le travail, jusqu’à leur soutirer la totalité des sommes destinées à rénover leur habitation. Martine et Alex se trouvent maintenant dans une situation impossible. Ils paient un loyer pour l’appartement où ils ont déménagé, ils remboursent le prêt pour leur maison inhabitable. Et il a fallu racheter une voiture, nécessaire pour aller travailler. "C’est plus que ce qu’on gagne" sourit tristement Alex. "On est dans un cercle vicieux".

Le couple a peu d’espoir de récupérer son argent, mais a entamé une procédure judiciaire. L’entrepreneur a déjà fait plusieurs faillites et l’une des deux sociétés qui facturait à Martine et Alex a fait aveu il y a peu. "Il n’y a pas de fonds d’indemnisation pour des personnes qui seraient victimes d’une faillite" se désole leur avocat Thierry Delobel. "C’est une véritable catastrophe. Mes clients ont reversé l’intégralité de ce qu’ils ont perçu de la compagnie d’assurances. On est dans le drame humain, c’est une certitude."

L’entrepreneur dément tout. Il n’a pas arnaqué. Mais quand il prétend avoir commandé et payé un acompte pour des carrelages destinés à la maison d’Alex et Martine, nous avons vérifié : ce n’est pas vrai. Et les voisins d’en face expliquent avoir été eux aussi escroqués de la même manière et par la même personne.

Articles recommandés pour vous