RTBFPasser au contenu
Rechercher

Patrimoine

Inondations : l’IRPA a besoin de vous pour répertorier le patrimoine endommagé en juillet 2021

Le patrimoine a été sévèrement touché lors des inondations de juillet 2021
19 juil. 2022 à 07:34 - mise à jour 19 juil. 2022 à 07:34Temps de lecture2 min
Par Johan Rennotte

En plus du drame humain, les inondations de juillet 2021 ont fait de considérables dégâts matériels, et le patrimoine n’a pas été épargné. Nombre de bâtiments historiques, de collections d’objets et d’œuvres ont été touchés. Pour mieux identifier cet héritage culturel endommagé, l’IRPA (Institut royal du Patrimoine artistique) lance un appel à témoin.

Les vitrines inondées et remplies de boue du musée de Verviers.

Car il n’y a pas que les musées, les églises et les collections publiques qui ont été victimes des inondations. L’IRPA estime que 250 bâtiments historiques et leurs collections patrimoniales ont été touchés. De nombreuses opérations de préservation et de restauration ont déjà eu lieu dans les semaines qui ont suivi la catastrophe. Certains travaux de restauration ont été entrepris dans les biens publics, comme à l’église de Pepinster.

Mais pour de nombreux biens privés, les soins se font attendre ou les dégâts, comme les taches d’humidité ou les moisissures, n’apparaissent que seulement maintenant. L’IRPA souhaite dresser un état des lieux le plus précis possible du patrimoine affecté, afin d’envisager les soins à apporter. Et c’est pourquoi l’institut fédéral a besoin de vous !

L’IRPA vous invite à signaler les bâtiments, collections, peintures, sculptures, textiles et autres, que vous en soyez propriétaire, gestionnaire, ou que vous en connaissiez simplement l’existence et l’état, via un formulaire en ligne.

Vous êtes également invités à indiquer dans votre message l’emplacement et, si possible, d’y ajouter une photo.

Le patrimoine ecclésiastique a été durement touché, mais il n’est pas le seul. Des centaines de biens privés ont encore besoin de soins.
Le patrimoine ecclésiastique a été durement touché, mais il n’est pas le seul. Des centaines de biens privés ont encore besoin de soins. © KIK-IRPA

Cette opération se déroule dans le cadre du projet fédéral "Patrimoine en danger (2022-2024)" lancé non seulement pour sauver le patrimoine et le matrimoine déjà touché par les inondations, mais aussi pour se préparer la sauvegarde et la restauration en cas de nouvelle catastrophe climatologique. L’IRPA a ainsi lancé une série d’études et de recherches afin de développer de nouveaux protocoles en cas de nouvelle crise.

"Les événements météorologiques extrêmes se multiplient en raison des changements climatiques dont on connaît l’origine anthropique. Au-delà du terrible bilan humain, les inondations de l’an passé ont détruit ou détérioré de nombreux éléments de patrimoine. C’est une autre conséquence, méconnue et tragique, de cette catastrophe. J’ai mobilisé 1,1 million d’euros pour le projet "Patrimoine en danger", car le patrimoine est le fruit du travail de nos ancêtres, le témoin de notre passé commun, et le socle sur lequel nous construisons l’avenir." indique Thomas Dermine, le secrétaire d’État fédéral chargé de la Politique scientifique.

L’IRPA a déjà été très active sur le terrain, envoyant bénévolement ses équipes professionnelles dans les endroits touchés par la catastrophe, afin d’apporter les premiers soins d’urgence à l’héritage culturel wallon. Depuis, ses équipes aident musées et églises sur le terrain, et ses ateliers accueillent fréquemment objets et œuvres d’art en quête d’une nouvelle vie.

La poupée malinoise datant du 16ᵉ siècle a été endommagée par l'eau polluée

Dernièrement, par exemple, c’est cette poupée malinoise datant du 16ᵉ siècle, venant du Musée des Beaux-Arts et de la Céramique de Verviers, qui a été restaurée par les mains expertes des équipes de l’Institut. Immergée durant deux jours, elle aurait été emportée par les eaux si elle n’avait pas été retenue dans sa vitrine. L’eau boueuse, imprégnée de mazout, mais aussi de beurre provenant d’une fabrique inondée.

Loading...

Sur le même sujet

Inondations et fortes chaleurs : des sinistrés, relogés dans des containers, confrontés à la fournaise

Inondations 2021

Inondations, un an après : de nombreuses commémorations, mais certains sinistrés ne sont pas invités

Inondations 2021

Articles recommandés pour vous