RTBFPasser au contenu

Inondations : les sinistrés doivent faire face à une pénurie de déshumidificateurs

Inondations : les sinistrés doivent faire face à une pénurie de déshumidificateurs

Le grand besoin actuellement, ce sont les déshumidificateurs !Lien De Leenheer a lancé la plateforme Aidehulp14-7, pour venir en aide aux victimes des inondations. Elle constate que de nombreux sinistrés n’arrivent pas à se procurer ce genre de machine : “Or, c’est la chose la plus essentielle à faire maintenant dans les maisons, pour que ce soit sain !” 

Alex Baiverlin, président du CPAS de Pepinster, abonde dans le même sens : “Des gens qui cherchent des déshumidificateurs, j’en ai entendu des dizaines de fois ces quinze derniers jours. Sans compter qu’avec les températures qui baissent et la pluie qui reprend, ouvrir les fenêtres est inutile.”

Plusieurs centaines de personnes sur liste d’attente

Les loueurs de la Province de Liège sont débordés. Chez Illico, à Pepinster, plusieurs centaines de personnes sont inscrites sur liste d’attente. De nouvelles demandes arrivent tous les jours mais les 150 machines sont louées.

La situation est la même chez The City Rent, à Malmedy : “C’est la même chose chez tous nos concurrents, explique le gérant, Pierre Zahnen. On n’arrive pas à s’en procurer de nouveaux. J’ai contacté tous mes fournisseurs, il n’y en a plus nulle part. On n’en aura pas avant octobre ou novembre. Les gens se rabattent sur des déshumidificateurs moins puissants qu’ils achètent dans des grands magasins de bricolage, et ils essaient de se débrouiller avec ça.

Plus de stock en Belgique

Chez Brico, Patrick Vandenbogaerde, managing director, confirme : “On a multiplié les ventes par 10, personne n’aurait pu prévoir ça. On trouve encore des déshumidificateurs de plus petite capacité mais ce n’est pas indiqué pour les maisons inondées. On a contacté les fabricants mais ils n’ont plus de stock.” Certains fabricants font venir des stocks d’autres pays pour faire face à la demande.


►►►A lire aussi : Moisissures après les inondations: "Il faut absolument déshabiller les murs et les traiter"


Le fabricant De’Longhi fait effectivement face à une pénurie en Belgique, il a dû faire appel à la France, l’Allemagne ou l’Italie pour se procurer de nouvelles pièces. PVG, qui commercialise la marque Qlima, se refuse à parler de pénurie, mais souligne l’effet conjugué du succès de l’e-commerce (c’est un produit qui se vend principalement par ce canal), du télétravail (les gens sont plus exigeants quant à la qualité de leur environnement chez eux), d’une météo particulièrement humide, et bien entendu des inondations.

Je suis inquiète parce que tant qu’il y a de l’humidité, je ne peux pas repeindre, je ne peux rien remettre en état. Assécher, c’est la première chose à faire pour pouvoir rendre l’appartement salubre.

Véronique Petit possède un appartement du côté de Chaudfontaine, qui a été inondé. Elle voudrait l’assécher au plus vite, mais elle ne trouve pas de solution. “Il y a tellement de moisissures que ma locataire s’en va. Elle en fait des cauchemars. Je suis inquiète parce que tant qu’il y a de l’humidité, je ne peux pas repeindre, je ne peux rien remettre en état. Assécher, c’est la première chose à faire pour pouvoir rendre l’appartement salubre."

Système D

Sur les groupes d’entraide Facebook fleurissent des commentaires qui conseillent des systèmes D, à l’image de celui-ci : "Un petit truc pour fabriquer un déshumidificateur maison. Prendre de vieux bas nylon, les remplir à moitié de gros sel, faire un nœud, et suspendre au, dessus de récipients. Le sel absorbera l’humidité qui le fera fondre. Courage !"

Sur le même sujet...

JT du 03/08/2021

Articles recommandés pour vous