RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Inondations : le téléphone 1718 pour les remboursements qui s’éternisent

9 mois après les inondations, 38% des dossiers d’assurances ne sont toujours pas clôturés.

Les inondations, c’était en juillet de l’an dernier. 9 mois se sont écoulés pourtant 38% des dossiers ne sont toujours pas clôturés alors que le délai l’exigerait.
La Région wallonne ne peut pas imposer de décision aux assurances. Mais devant l’ampleur des plaintes, elle ouvre un numéro de contact pour centraliser les réclamations et mettre la pression sur le secteur pour qu’il accélère le mouvement.

1718

Si vous avez été sinistrés lors des inondations de juillet et que votre assurance rechigne à vous indemniser, c’est en téléphonant au 1718 que vous pouvez introduire votre dossier.
La Région qui a ouvert sa bourse pour compléter l’intervention des assurances auprès des victimes précise toutefois qu’elle ne peut pas leur forcer la main. Elle peut seulement centraliser les plaintes et insister pour qu’elles soient traitées rapidement. C’est l’ombudsman des assurances qui est à la manœuvre et c’est vers lui que les dossiers seront redirigés.

Lenteurs

Certes, 42.000 dossiers environ ont été traités. Mais 23.000 sont toujours ouverts. Dans le meilleur des cas, ceux-ci ont obtenu tout au plus des avances mais leur cas n’est toujours pas bouclé. Laurent de Barsy, l’Ombudsman des assurances, mesure la gravité de la situation. Il ne reçoit, dit-il, qu’une partie des doléances pourtant 250 dossiers sont actuellement traités par ses services et de nouvelles plaintes arrivent tous les jours. Généralement, les sinistrés s’adressent à lui pour déplorer la lenteur des indemnisations ou ils contestent leur hauteur du dédommagement, voire ils dénoncent une mauvaise couverture alors qu’ils avaient souhaité une assurance complète.

Et les non-assurés ?

Pour les personnes qui n’avaient pas souscrit d’assurance, la Région a promis une intervention du Fonds des calamités. Mais là aussi, il faut bien noter que les dossiers n’avancent pas à la vitesse d’un TGV : 7700 demandes ont été introduites ; 1170 ont reçu une décision positive mais 3300 dossiers sont toujours suspendus à la demande d’informations complémentaires.
La Région a toutefois embauché une 40aine de personnes chargées d’accélérer les procédures.

 

Laurent de Barsy

Dossiers sinistrés en souffrance

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

10 mois après les inondations, 23.000 dossiers d’assurances sont encore ouverts

Actualités locales

Inondations en Wallonie : 57.000 dossiers ont été introduits auprès des assurances et 26.000 ont été clôturés

Info

Articles recommandés pour vous