RTBFPasser au contenu

Belgique

Inondations en Wallonie: les personnes sinistrées non-assurées seront aussi aidées par les pouvoirs publics

Inondations en Wallonie: les personnes sinistrées non-assurées seront aussi aidées par les pouvoirs publics
09 sept. 2021 à 09:141 min
Par Marc Sirlereau

Le prochain week-end, le gouvernement wallon planchera notamment sur cette question de l'indemnisation des personnes victimes des inondations. Avec un contexte plus ou moins connu aujourd'hui: plus de 40.000 habitations ont été touchées et parmi celles-ci, 10% environ ne sont pas assurées. Sur le plan budgétaire, cela représente un montant allant de 400 à 675 millions d'euros.


Lire aussi: Logés à l’hôpital : le quotidien de 70 victimes des inondations à la Clinique de l’Espérance de Montegnée


 

Le gouvernement wallon va aussi les aider

Dans l'Echo et  La Libre de ce matin, Elio Di Rupo, le ministre-président wallon, explique que l'intervention correspondra au montant maximal d'une maison ouvrière.

Un montant pouvant aller de 100.000 à 140.000 euros. Mais Elio Di Rupo met en garde: "Il faut être prudent. On ne doit pas créer de jurisprudence et il faut éviter d'encourager les personnes à ne pas s'assurer."

Mais doit-on assurer son habitation?

En Wallonie, depuis 2018, tout locataire doit obligatoirement contracter une assurance habitation. Cette assurance couvre la valeur de l'habitation et de son contenu contre les dommages subis.

En Flandre, depuis 2019, cette obligation repose sur le locataire et le propriétaire.

Et, en région bruxelloise, il n'y a pas d'obligation. Mais, très souvent, dans le contrat de bail, le propriétaire l'impose à son locataire.

Les propriétaires, en revanche, qui vivent dans leur habitation n'ont pas cette obligation. Mais elle est exigée, par contre, par les banques lorsque vous contractez un prêt hypothécaire. Et de manière générale, dans n'importe quel cas, c'est toujours conseillé.

Articles recommandés pour vous