RTBFPasser au contenu

inondations 2021

Inondations à Durbuy : la cellule d'aide aux sinistrés toujours active, et pour plusieurs mois encore

Bomal-sur-Ourthe
12 janv. 2022 à 12:00 - mise à jour 13 janv. 2022 à 07:301 min
Par Anne Lemaire

En province de Luxembourg, la vallée de l’Ourthe a été particulièrement touchée par les inondations de la mi-juillet. Les communes de La Roche-en-Ardenne, Rendeux, Hotton, Durbuy, Nassogne et Marche-en-Famenne ont été frappées par le déluge.

Où en est-on 6 mois plus tard ? Nous sommes allés à Durbuy, où entre 550 et 700 habitations ont été touchées. Certains sinistrés sont relogés chez des proches ou ont réintégré leur habitation partiellement réparée. Comme les autres communes de catégorie 1 et 2, Durbuy a reçu des aides wallonnes pour le relogement. "On a reçu une première aide d’environ 590.000 euros, puis encore une autre aide, cette aide financière a déjà bien servi", explique le bourgmestre de Durbuy, Philippe Bontemps.

"Nous avons par exemple ici, dans un village de vacances, une dizaine de familles qui ont accepté de louer leur bien à l’année, évidemment, avec un delta en termes de location qui a été financé grâce à cette aide. Avec ce fond, nous avons aussi pu acheter et louer des déshumidificateurs, etc. On envisage aussi de pouvoir acquérir un immeuble pour pouvoir reloger des personnes qui devront encore attendre de nombreux mois pour retrouver un logement définitif ".


►►► Retrouvez notre dossier spécial : inondations en Belgique, 6 mois après


Durbuy
Durbuy Philippe Herman

Une cellule d’aide aux sinistrés a également été mise en place et est toujours active. "Nous avons suivi les formations de la Région Wallonne pour aider les personnes à remplir les dossiers pour le fond des calamités. Nous avons reçu énormément de personnes et on continue à en recevoir. On a déjà 130 dossiers de fond des calamités qui sont soit en cours, soit déjà renvoyés. Et on sait qu’on en aura encore car les experts ne sont pas encore passés partout… Les dossiers doivent être rentrés avant le 18 avril 2022 ", précise Carine Sauveur, assistante sociale à l’antenne sociale de Durbuy. "On gère aussi d’autres problèmes. Les gens sont parfois perdus, on les dirige tantôt vers le CPAS ou les aides de la Croix-Rouge, on leur signale l’aide de 550 euros de chez ORES, etc. Donc on oriente au mieux, on essaie de s’adapter aux demandes des gens", ajoute-t-elle. La cellule d'aide qui risque d'avoir encore pas mal de travail les prochains mois.

Reportage JT à Durbuy (26 décembre)

Sur le même sujet

13 janv. 2022 à 19:07
5 min
13 janv. 2022 à 13:28
3 min

Articles recommandés pour vous