RTBFPasser au contenu
Rechercher

Le top des activités

Initiation à la spéléologie : casser le mythe sur cette activité souterraine

Initiation à la spéléologie : casser le mythe sur cette activité souterraine

Vivre Ici - Le Top des activités

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

15 févr. 2022 à 08:39 - mise à jour 15 févr. 2022 à 08:40Temps de lecture3 min
Par Pierre Lambert

Sport méconnu et considéré comme dangereux, la spéléologie, c’est tout l’inverse. Cette activité permet de découvrir les sols de Belgique, mais également le patrimoine historique tout en faisant une activité sportive.

La spéléologie, c’est tout le contraire de ce qu’on en pense. En fait, c’est partir à l’aventure et à la découverte d’un milieu d’exception. Et au-delà, la spéléologie, c’est bien plus qu’une découverte. Cela permet d’en apprendre plus sur son environnement.

Pour bien débuter, il faut tout d’abord adapter son comportement à de nombreuses situations faisant appel à la connaissance et au contrôle de soi, mais également à l’entraide, à la solidarité et au travail d’équipe tout en étant en communion avec la nature. La spéléologie se fait en groupe, accompagné de deux guides.

La spéléologie, c’est aussi une sensibilisation à la prévention de la fragilité du milieu souterrain. Aujourd’hui, c’est du côté de Tillf en province de Liège qu’on va tester la spéléologie.

"Pour découvrir la spéléologie, le mieux, c’est de passer par une structure avec des moniteurs, ou par un club, ou enfin par la maison de la spéléologie. Et contrairement à ce qu’on imagine, ce n’est absolument pas dangereux. Par contre, c’est accessible à tout le monde puisque dans la grotte, nous avons déjà fait des visites avec des personnes paraplégiques et nous faisons des visites régulières avec des personnes malvoyantes", nous explique Loran Haesen de la Maison de la Spéléologie.

Et notre moniteur du jour d’ajouter : "Donc, c’est vraiment accessible à tout le monde. Le tout, c’est évidemment d’être bien entouré avant d’être autonome. En spéléologie, c’est clair, il faut être accompagné par quelqu’un qui maîtrise aussi bien les techniques pour pouvoir progresser et progresser en sécurité. Il faut aussi avoir un bagage de connaissances qui permet de ne pas faire de dégradations à la grotte et de respecter la cavité et le milieu. Il faut aussi respecter les espèces vivantes."

Ouvert à tous, mais il faut s’équiper

Au-delà de la pratique, il faut aussi penser à s’équiper. Car on ne va pas dans une grotte comme on va faire ses courses. Il y a plein de matériel à prendre et il faut respecter pas mal de consignes auprès des moniteurs.

"Pour les progressions techniques, il faut se sécuriser et là, il faut être encadré ou alors maîtriser et suivre les formations pour utiliser le matériel en toute sécurité. Ce qui nous permet alors de progresser complètement à la verticale en faisant fi des parois, pour l’essentiel en spéléo, c’est d’être équipé d’un casque avec la lampe sur le casque qui permet de libérer les mains. Ça, c’est vraiment la base. Ensuite, on s’équipe avec des vêtements adaptés, un harnais pour se sécuriser et suivant les objectifs et les lieux qu’on veut fréquenter, on adapte son matériel. Si on va dans l’eau, on prend des vêtements ISO thermiques. Si on veut descendre dans des vides, on utilise des cordes. Dans ce cas-là, il faut tout le matériel de descente et de remontée."

Une fois équipé, il ne vous reste plus qu’à apprendre les gestes pratiques qui vous permettront de pouvoir avancer rapidement dans la grotte. "Alors la progression en spéléo, c’est un peu comme parcourir dans le noir un milieu accidenté. C’est juste de la marche dans des cailloux. Après, il faut escalader des petits ressauts et des petits blocs. Et puis, suivant la difficulté des obstacles, on peut descendre des puits et là, on utilise alors nos cordes. Il faut aussi savoir utiliser une autre technique : On peut avancer en s’appuyant sur les deux parois. En gros, tous ces mouvements et ces techniques font travailler pratiquement tous les muscles du corps."

Vous y prenez goût, alors formez-vous !

Si vous commencez à prendre goût à ce sport, il y a moyen d’aller plus loin et de se former en passant des brevets à la Maison de la spéléologie.

L’idéal, c’est de pratiquer avec un club et d’apprendre au fur et à mesure. Ensuite, il faut suivre des formations qui sont proposées par les structures spéléologiques et pourquoi pas aller jusqu’au grade de moniteurs pour ceux qui sont les plus motivés. Par contre, il y a beaucoup de choses à savoir et les formations sont relativement longues quand même. Et puis, on n’a pas toujours non plus la possibilité de faire un cycle complet sur un laps de temps très court. Il n’y a rien à faire, il faut acquérir de l’expérience par la pratique et ça, c’est essentiel.

Si vous voulez visiter les profondeurs de la Belgique, rien de plus simple. Vous vous rendez sur le site spéléo.be pour vous trouver une grotte à aller visiter.

Sur le même sujet

Faire de la spéléologie avec l'Adeps!

Vivre Ici

Articles recommandés pour vous