RTBFPasser au contenu

On n'est pas des pigeons

Inflation : la situation aujourd’hui est-elle vraiment exceptionnelle ?

Inflation des prix
30 sept. 2021 à 11:13 - mise à jour 30 sept. 2021 à 11:152 min
Par Jacques Graye

Hausse des prix, flambée sur les marchés de l’énergie, tout le monde ou presque aujourd’hui n’entend parler que de cela. Les prix ne cessent d’augmenter, une impression qu’il convient parfois de relativiser…

Certains prix augmentent, d’autres sont stables et d’autres diminuent.

Aujourd’hui, l’inflation approche les 3% mais il s’agit d’une moyenne de la hausse des prix. Certains prix augmentent (comme ceux du gaz et de l’électricité), d’autres sont stables et d’autres diminuent (par exemple les smartphones et les ordinateurs).

Augmentation du prix de l'électricité
Augmentation du prix de l'électricité Getty Images

Une situation catastrophique ?

Dans les années 70, on a connu des taux d’inflation de 12 à 15% par an !

L’économiste Philippe Defeyt remet les choses en perspective : " Pour le moment, on approche les 3% d’inflation… Je rappelle que pendant les années 70, on a connu des taux d’inflation de 12 à 15% par an, donc pas d’inquiétude, pas d’affolement immédiat. Nous avons cette chance d’avoir des revenus qui sont indexés et ça, c’est quand même une forme de protection intéressante quand les prix augmentent. "

Qui est le plus impacté par l’augmentation des prix ?

Hausse des prix énergie

Actuellement, les hausses de prix touchent plus particulièrement le secteur de l’énergie, le gaz et l’électricité.

Dans ce contexte, ce sont les ménages les moins aisés qui souffrent le plus de la situation (ceux par exemple qui ont des logements mal isolés ou des voitures plus anciennes qui consomment beaucoup).

Philippe Defeyt : " Les petits revenus, que ce soient les petits salaires ou les allocations sociales, ont une structure de consommation qui est fortement impactée par le prix de l’énergie et qui depuis des années est aussi fortement impactée par l’évolution des loyers. "

La hausse des prix actuelle va-t-elle durer ?

En agissant sur les économies d’énergie, on pourra être moins dépendant des fluctuations de prix.

Philippe Defeyt, économiste, pointe la question de notre consommation d’énergie et de notre dépendance énergétique. En agissant sur les économies d’énergie, on pourra forcément être moins dépendant des fluctuations de prix sur les marchés : " On est sur une tendance de long terme où on commence à faire des efforts pour lutter contre le réchauffement climatique et donc, à un moment donné, je pense que la tension sur les prix va se réduire ".

En attendant que les prix arrêtent de grimper, certaines fins de mois risquent donc encore d’être difficiles.

Energie renouvlable
Energie renouvlable Getty Images

Retrouvez "On n’est pas des pigeons" du lundi au vendredi à 18h30 sur la Une et en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook.

Articles recommandés pour vous