RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Hainaut

Inauguration d’une plaine de jeux en l’honneur de la petite Mawda à La Louvière.

L'inauguration de l'espace Mawda

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

10 juin 2022 à 14:00Temps de lecture1 min
Par Arnaud Montero

Tout un symbole ! Une plaine de jeux qui porte le nom de la petite Mawda. Mawda, c’est cette petite fille kurde de 2 ans, tuée par la balle d’un policier en 2018 lors d’une course-poursuite sur l’autoroute.

Cette plaine de jeux est située à La Louvière, dans un quartier multiculturel. Tout un symbole là aussi. L’occasion de se rappeler la difficulté du parcours des migrants. Lors de l’inauguration, des élèves de 6e primaire de l’école communale du Bocage et un représentant de l’association la marche des migrants ont pris la parole. Tous avaient le même discours : les migrants n’ont pas assez de droit sur le sol belge.

La ville de La Louvière s’est déclaré ville hospitalière. "C’est plus qu’un symbole", fait remarquer Freddy Bouchez de la marche des migrants. "Le fait qu’une commune défende les migrants, c’est un moyen de pression supplémentaire sur le fédéral".

Les parents de la petite Mawda sont reconnaissants de ce geste symbolique. Pour eux, grâce à la plaine de jeux, on n’oubliera pas leur fille. Ils rappellent aussi que malgré leur souffrance, en tant que migrant, ils n’ont toujours aucun droit en Belgique.

Pour plus d’infos, n’hésitez pas à écouter notre reportage en haut de l’article.

 

 

La plaine de jeux Mawda est aussi un espace non-fumeurs
Les élèves de 6e primaire de l’école communale du Bocage ont pris la parole
Le papa de Mawda en présence du bourgmestre de La Louvière, Jacques Gobert

Articles recommandés pour vous