RTBFPasser au contenu
Rechercher

Cinéma

Ils ont (ré)incarné Elvis au cinéma

Austin Butler incarne un Elvis Presley acclamé par les fans du King

Le King est mort, vive le King au cinéma ! Alors que tout le monde salue la prestation d’Austin Butler dans le rôle d’Elvis Presley dans le biopic éponyme de Baz Luhrmann, revenons sur tous les autres acteurs qui ont joué le Roi du Rock sur grand écran…

A-bop-bop-a-loom-op a-lop-bop-boom…

Bon d’accord, ça, ce sont les premières paroles de "Tutti Frutti", un tube de Little Richard. Mais Elvis Presley l’a merveilleusement bien interprété. D’ailleurs, l’article que vous venez de commencer de lire parle justement de ça, de réinterprétation. En salles, le film "Elvis" du réalisateur australien Baz Luhrmann cartonne. Tous ceux qui l’ont vu saluent la performance d’Austin Butler qui incarne le Roi du Rock’n’Roll (même s’il ressemble davantage à un jeune John Travolta qu’à un vieux Elvis). Pendant deux ans, l’acteur (découvert entre autres dans l’un des épisodes de la série "Les Experts : Miami") a travaillé son personnage, sa gestuelle sur scène et en dehors, sa voix, ses expressions, ses chansons. Voilà le genre de performance (et d’implication artistique) dont raffolent les membres de l’Académie des Oscars quand ils doivent voter. Les paris sont d’ores et déjà ouverts…

Loading...

Austin Butler n’est évidemment pas le premier à s’être frottés à Elvis The Pelvis. Frank Stallone (oui le frère de Sly) a joué le King en 2005 dans "Angels with Angles". Don Johnson, le Sonny Crockett de la série "Miami Vice", fût le Elvis du téléfilm "Elvis and the Beauty Queen", diffusé sur la chaîne NBC le 1er mars 1981. Dans cette histoire, le King chante mais pas Don. Sa doublure vocale n’est autre que le chanteur country Ronnie McDowell dont l’admiration pour Presley est sans bornes. Autre version télé, autre acteur. Dans la mini-série intitulée "Elvis : une étoile est née", diffusée sur CBS en 2005, l’étoile en question se nomme Jonathan Rhys-Meyers (vu aussi dans "Match Point", "Mission Impossible 3" et "Les Tudors"). Une star récompensée par un Golden Globe. Dans le classique parmi les classiques, le fameux "Forrest Gump" de Robert Zemeckis, vous vous rappelez certainement que le jeune Forrest croise la route du jeune Presley et que c’est Gump, dansant avec ses drôles d’attelles aux jambes, qui va inspirer les mouvements du pelvis de Presley. Un Presley incarné par Peter Bodson (notez qu’on ne voit pas son visage). Dans "Walk the line", le biopic sur l’Homme en Noir, Johnny Cash, brillamment joué par Joaquin Phoenix, on voit bien son visage par contre. Dans cette histoire où Cash croise Presley, Elvis c’est Tyler Hilton !

Loading...

Si interpréter c’est incarner, certains acteurs ont carrément réincarné Elvis. Dans le drolatique et horrifique "Bubba Ho-tep" de Don Coscarelli, Bruce Campbell (l’acteur fétiche de Sam Raimi) incarne un Elvis qui, finalement, n’est pas mort. Mieux encore (ou pas), il vit dans une maison de retraite et se bat contre une momie maléfique !

Loading...

Dans le violent et hyperstylé "True Romance" de Tony Scott (d’après un scénario de Quentin Tarantino), Val Kilmer joue, lui, au fantôme d’Elvis. Dans cette histoire, il faut bien avouer que Clarence, son héros (Christian Slater) est fan du rocker. Et nous, nous sommes fans de Val Kilmer (preuve qu’il peut jouer et chanter autre chose que les Doors). La boucle est bouclée !

Loading...

Finalement, s’il ne fallait en retenir qu’un, ce serait lequel ? Kurt Russell sans aucun doute, dans "Le roman d’Elvis". Tout est parfait dans ce film : de la performance intense de Kurt aux costumes en passant par sa mise en scène précise. Nous devons ce biography picture au grand John Carpenter, fan absolu du King. Lui qui venait de connaître le succès avec son film d’horreur "Halloween", voilà qu’il change de genre et qu’il renoue avec les louanges. Aux Etats-Unis, le film est d’abord produit et diffusé en télé. Nous sommes sur ABC en 1979. Face à lui, deux autres monstres du cinéma, sur deux autres chaînes, à savoir "Vol au-dessus d’un nid de coucous" et "Autant en emporte le vent". Comme annoncé, Elvis a volé dans les plumes de ces coucous. Fort de ce succès, le film s’est offert un peu partout dans le monde une sortie en salles. Et lancé la carrière de Kurt Russell. Sans oublier sa longue amitié… très productive avec le Maitre de l’Horreur. Ensemble, ils tourneront les excellents "New York 1997", "La Chose", "Les aventures de Jack Burton" et "Los Angeles 2013" !

Loading...

Sur le même sujet

Elvis Presley : 3 anecdotes sur la vie et l'entourage du King

Viva +

Elvis : ces artistes contemporains influencés par le King

Tipik - Pop Culture

Articles recommandés pour vous