RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Il y a six ans, deux attentats terroristes frappaient Bruxelles : retour sur les commémorations

22 mars 2022 à 14:00Temps de lecture3 min
Par Maud Wilquin et Belga

C’était il y a six ans jour pour jour. À 7h58 précisément, deux kamikazes, Ibrahim El Bakraoui (29 ans) et Najim Laachraoui (24 ans), se faisaient exploser dans le hall des départs de l’aéroport de Zaventem. Une heure plus tard, à 9h11, c’est la bombe de Khalid El Bakraoui (27 ans) qui retentit dans la station de métro Maelbeek, dans le quartier européen de la capitale belge. Bruxelles vient d’être victime de deux attentats terroristes.

Ce mardi, les événements qui ont fait 32 morts et plus de 340 blessés ont été commémorés. Un hommage à toutes les personnes victimes d’attentats à l’étranger a également été rendu.

À 10h30, une cérémonie officielle unique s’est tenue au mémorial de la rue de la Loi. Le Premier ministre Alexander De Croo était au premier rang, entouré de représentants d’associations de victimes. Il y avait également à leurs côtés le directeur général de l’aéroport de Bruxelles Arnaud Feist, le directeur général de la Stib Brieuc de Meeûs, le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne, le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw, la ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van den Brandt, ou encore le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close.

Belgaimage

Après avoir énoncé le nom de toutes les personnes qui ont perdu la vie dans ces événements tragiques, des gerbes de fleurs ont été déposées devant le monument dédié à toutes les victimes des attentats de Bruxelles.

Les victimes ont ensuite refermé la cérémonie en déposant une fleur blanche sur le monument. "Cela laisse une blessure énorme et je pense qu’il est important qu’il y ait des commémorations comme celles-ci, où on peut s’aider à placer cela dans notre histoire", a déclaré en fin d’événement Alexander De Croo. "On ne l’oubliera jamais et on reviendra chaque année pour cette commémoration".

Belgaimage

Jamila Adda, présidente de l’association de victimes Life4Brussels, s’est rappelé en se rendant à Bruxelles qu'"il y avait ce matin la même douceur que le jour des attentats". "À un moment, tout a basculé dans le chaos et la journée est devenue sombre et noire", a-t-elle affirmé. "C’est difficile. Énormément de choses nous traversent. Je me suis dit ce matin qu’on ne parlait pas des attentats comme on en parlait il y a quelques années. Ce n’est plus la grande information du jour, alors que les victimes revivent ce 22 mars tous les jours et qu’elles y pensent plus encore à l’approche du procès. On ne peut pas penser aux victimes en toute sérénité, car on a encore un long combat à mener pour les aides et indemnisations", a-t-elle souligné.

David Brichard

Une minute de silence a également été observée à l’aéroport de Bruxelles-National et à la station de métro Maelbeek. Les CEO de Brussels Airport, Arnaud Feist, et de la société de transport public bruxelloise, Brieuc de Meeûs, participeront à la cérémonie d’hommage. Ils déposeront des gerbes le long du monument en compagnie du Premier ministre et de représentants des organisations de victimes Life4Brussels et V-Europe.

Les commémorations à l’aéroport de Zaventem.
Les commémorations à l’aéroport de Zaventem. David Brichard
Les commémorations à la station Maelbeek.
Les commémorations à la station Maelbeek. David Brichard

Une minute de silence ainsi que les hymnes belges et européens ont suivi à 10h47 l’hommage rendu au préalable.

Une fanfare a joué les hymnes nationaux belge et européen.
Une fanfare a joué les hymnes nationaux belge et européen. Belgaimage

Par ailleurs, une "journée du souvenir" était aussi organisée aujourd’hui à Molenbeek à l’initiative de la commune. Un hommage organisé entre autres en l’honneur de Loubna Lafquiri, cette mère de famille molenbeekoise a perdu la vie à 34 ans lors de l’attentat à la station Maelbeek.

Une première cérémonie s’est tenue à 8h30 au pied de la "Flamme de l’espoir" sur la place communale. La bourgmestre, Catherine Moureaux, et le collège communal ont respecté une minute de silence et déposé une gerbe de fleurs en hommage à toutes les victimes des attentats du 22 mars.

A 10h00, une cérémonie plus longue a eu lieu devant la stèle de Loubna Lafquiri. Son compagnon, l’auteur du livre "Un jihad de l’amour", Mohamed El Bachiri, était présent avec leurs trois enfants. "La plus belle façon de lui rendre hommage est de continuer à vivre en tant que Molenbeekois, de continuer à aller de l’avant et de continuer à oeuvrer pour la paix et l’amour malgré la discrimination et la stigmatisation", a-t-il déclaré.

Mohammed El Bachiri et sa famille en compagnie de la bourgmestre de Molenbeek devant la stèle de Loubna Lafquiri.

Après plusieurs discours et poèmes récités par des enfants des écoles communales, des bouquets de fleurs et des roses blanches ont été déposés au pied de la stèle. Les "Tambours pour la paix" ont aussi joué quelques airs depuis le parc voisin.

"L’hommage que nous rendons aujourd’hui à toutes les victimes de ces attaques barbares témoigne de notre volonté de célébrer la vie. Pour y arriver, nous devons plus que jamais nous écarter de la ségrégation et de la ghettoïsation qui ont mené à ce drame", a estimé Mme Moureaux.
 

Sur le même sujet

Attentats du 22 mars : la Flandre met quarante assistants de justice à disposition des victimes, à l'approche du procès

Belgique

Articles recommandés pour vous