RTBFPasser au contenu

Coronavirus

Il représente la moitié des cas au Danemark: que sait-on du sous-variant Omicron BA.2 ?

Il représente la moitié des cas au Danemark: que sait-on du sous-variant Omicron BA.2 ?
20 janv. 2022 à 15:03 - mise à jour 20 janv. 2022 à 22:512 min
Par Johanne Montay

Quand on parle du variant Omicron (B.1.1.529), on désigne en réalité une famille avec 3 fistons : BA.1, le plus présent en Belgique, BA.2, qui ne représente encore que 1,1% des nouvelles contaminations, et BA.3, pas encore présent sur notre territoire.

BA.2, un variant qui monte

Le sous-variant BA.2 croît rapidement, même s’il est encore peu présent chez nous. C’est ce qui a été observé dans différents pays. Il représente à présent la moitié des cas de Covid-19 séquencés au Danemark. Le Statens Serum Institut danois n’a cependant pas encore constaté de différences de virulence ou d'échappement immunitaire par rapport à BA.1.

Loading...

Cette lignée BA.2 a été identifiée pour la première fois en Belgique le 26 décembre, peu après la découverte de la lignée BA.1 du variant Omicron. Il est en croissance. Ce variant d’Omicron pourrait être plus transmissible que l’Omicron d’origine, c'est-à-dire la lignée BA.1. Mais on manque encore de données. Cependant, comme il s’agit de la même famille d’Omicron, on peut présupposer que cette version BA.2 est aussi, comme BA.1, capable d’un échappement immunitaire par rapport aux vaccins ou par rapport à une immunité acquise suite à une infection due à un variant précédent.

Loading...

Un variant sans doute sous-identifié

BA.2 est un sous-lignage d’Omicron, "sœur" de BA.1, qui montre un grand nombre de mutations communes, mais aussi pas mal de différences. 

Il a été surnommé "l’Omicron furtif" ou en anglais "Stealth Omicron", parce que l’un des trucs utilisés pour repérer son identité grâce au test PCR, sans devoir faire de séquençage, ne fonctionne pas". Pour BA.1, lors d’un test moléculaire, l’identité du variant est rapidement confirmée parce que sur 3 gènes cibles, l’un – le gène S – n’est pas identifié dans l’échantillon. Repéré ! Par contre, BA.2 n’a pas cette suppression sur le gène S (en anglais le "S gene drop-out") : le test PCR l’identifie bien toujours comme positif ou négatif, mais ne permet pas de repérer qu’il s’agit du sous-variant BA.2 d’Omicron. Il faut pour cela réaliser un séquençage précis.

Cet outil interactif permet de visualiser la croissance de BA.2 dans différents pays. Ce sous-variant BA.2 est devenu dominant en Inde et aux Philippines, et est devenu fréquent en Afrique du Sud et en Scandinavie. Au 17 janvier 2022, il a été détecté dans quelque 35 pays et sur tous les continents sauf l’Antarctique.

Alexander De Croo à propos d'Omicron:

Alexander De Croo: Omicron n'est pas "une banale grippe d'automne" (séance plénière 20/01/2022)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

12 mars 2022 à 15:33
2 min
09 févr. 2022 à 13:42
1 min

Articles recommandés pour vous