RTBFPasser au contenu

Il faut davantage de femmes dans le numérique !

Il faut davantage de femmes dans le numérique !

Ce n’est pas qu’une impression, c’est une étude de l’Union Européenne qui le démontre : il n’y a pas assez de femmes dans le monde des TIC, les Technologies de l’Information et de la Communication.

300 pages bourrées de chiffres et de données les plus diverses qui aboutissent à ce constat : alors qu’en 2009 déjà, l’Union Européenne avait lancé une campagne pour attirer les femmes vers l’économie numérique, les évolutions restent timides . Et ça commence dès le choix des études.

Sur un total de 1 000 étudiantes qui décrochent un diplôme universitaire ou supérieur, il n’y en a que 29 qui ont choisi les TIC.  Chez les hommes, ce nombre est de 95 pour 1000.  Pire : sur ces 29 filles, il n’y en a que 4 qui travailleront effectivement dans ce secteur.

Et le jeu de massacre continue. Une fois en place, les femmes sont plus nombreuses à partir pour se réorienter vers d’autres secteurs. Ce qui accroit encore le déficit.

Autre conséquence : les femmes sont très largement sous-représentées dans les fonctions d’encadrement et les postes décisionnaires au sein de ce type d’entreprises. Encore plus que dans les autres secteurs. Il n’y a que 19% des employés du numérique qui ont au moins une femme parmi leurs chefs, contre 45% en moyenne tous secteurs confondus.

Le constat est vraiment sans appel. Le bilan est catastrophique, on peut le dire. D’un point de vue social, mais aussi économique. L’étude avance en effet des chiffres inédits : si on extrapole à partir des performances des secteurs où les femmes sont mieux représentées, un rééquilibrage hommes/femmes dans les TIC aboutirait à une augmentation du Produit Intérieur Brut Européen de 9 milliards d’Euros. C’est plus que le PIB de Malte. Pourquoi ? Eh bien tout simplement parce qu’on a observé que quand la proportion de femmes est plus élevée, les entreprises sont plus rentables.

Voilà qui devrait convaincre les plus réticents, parce que ça fait quand même tâche dans un secteur qui se présente comme étant à la pointe de l’innovation et de la modernité. Pas pour tout manifestement…

Et cela ne concerne pas que l’Europe. Aux Etats-Unis, Twitter vient de publier toute une série d’informations en vue de son entrée en Bourse. Et qu’en ressort-t-il ? Pas de femmes dans son Conseil d’Administration, ni parmi ses actionnaires. Une seule dans son Comité de Direction, qui a été engagée il y a… 5 semaines ! À part ça, la révolution sociale est en marche !

Cette étude « Les femmes actives dans le secteur des TIC » peut être téléchargée gratuitement. Le lien se trouve sur notre site et notre page Facebook.

Articles recommandés pour vous