Regions Bruxelles

Il devrait bien y avoir assez de places en première secondaire à Bruxelles en septembre

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et la Ciri ont réussi à créer des places en urgences en vue de la rentrée de septembre à Bruxelles.

© LAURIE DIEFFEMBACQ – Belga

05 juil. 2021 à 09:37Temps de lecture2 min
Par RTBF

Il y aurait désormais assez de places en première secondaire en vue de la prochaine rentrée scolaire à Bruxelles. C’est en tout cas ce qu’annonce ce matin le journal Le Soir. Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a mis en place des mesures et devrait encore en voter d’autres ces prochains jours.

Rappelons d’abord la situation. Pour la première fois depuis la réforme du système d'inscription, ce n’est pas qu’il n’y a plus assez de places dans des écoles plus prisées à Bruxelles, mais c’est qu’il n’y a pas assez de place, tout court !
A l’issue des inscriptions il y a quelques semaines, il manquait encore 416 places disponibles à Bruxelles, par rapport au total d’élèves qui avaient rempli les formulaires pour rentrer en première secondaire.

Une place oui, mais pas une place n’importe où

La situation a donc désormais évolué, en positif. Pour y arriver, la Ciri, qui gère ces inscriptions, a notamment utilisé son pouvoir d’injonction : elle oblige en fait les écoles à accepter un élève en plus par classe.
Ensuite, elle a utilisé un pouvoir d’incitation : pousser certains établissements à ouvrir des classes supplémentaires. Tout cela a permis d’avoir, enfin, au total, une place pour chaque élève.

Mais attention, cela ne veut pas dire forcément une place dans l’école de son choix. Voilà pourquoi le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles veut faire voter, dans les jours qui viennent, des mesures qui devraient permettre de créer encore davantage de nouvelles places en vue de septembre.

Selon Le Soir, il y aurait au moins trois mesures envisagées :
* D’abord, donner immédiatement aux écoles les moyens supplémentaires en termes de périodes de cours et donc de professeurs, pour pouvoir ouvrir de nouvelles classes. D’habitude, cela traîne au moins quelques mois. Ce qui freinerait la volonté d'agir de certaines écoles.
* Ensuite, imposer à nouveau de créer des nouvelles places dans les établissements, en allant jusqu’à 102% de la capacité théorique, communiquée au départ par l’école.
* Enfin, ouvrir en urgence un nouvel établissement de 60 places à Bruxelles, avant la rentrée.

Ces trois mesures pourraient créer près de 400 nouvelles places en Région bruxelloise. Elles posent évidemment plusieurs questions, notamment en terme du nombre d’élèves par classe, qui pourrait parfois augmenter afin de créer ces nouvelles places. Verdict, sans doute, à la rentrée de septembre.

Sujet JT du 17/06/2021:

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous