Economie

Ikea dément la retraite de son fondateur Ingvar Kamprad

Ikea dément la retraite de son fondateur

© Tous droits réservés

17 sept. 2012 à 10:57 - mise à jour 17 sept. 2012 à 12:40Temps de lecture2 min
Par Belga News

"Ingvar ne sera plus là pour livrer son point de vue, donner des conseils, du soutien", avait affirmé au tabloïd Göran Grosskopf, le président d'Ingka Holding, la société néerlandaise qui chapeaute l'ensemble du groupe.

Mais le même Göran Grosskopf a ensuite démenti ce retrait. "Je tiens à souligner que nous avons toujours la chance de l'avoir comme conseiller spécial au conseil d'administration d'Ingka Holding", a-t-il écrit dans un communiqué cité par le quotidien Svenska Dagbladet.

Le patron sera conseiller

Le groupe, contacté par l'AFP, niait également qu'Ingvar Kamprad ait fini sa carrière chez Ikea, mettant l'accent sur ce poste de conseiller.

Expressen se fiait également à un entretien inédit donné dans le magazine interne du groupe Readme par les trois fils, Peter, Jonas et Mathias Kamprad.

Or, selon une porte-parole d'Ikea, Ylva Magnusson, cet entretien ne signifie pas le départ d'Ingvar Kamprad. "Il n'y a rien de neuf", a-t-elle déclaré.

Une structure complexe

L'organigramme d'Ikea n'est pas transparent et les fils Kamprad donnent l'impression d'aimer encore moins que leur père la publicité, refusant tout contact avec la presse pendant des années.

En juin, les spéculations sur la retraite prochaine du patriarche s'étaient faites plus précises quand ils avaient posé ensemble pour le quotidien économique suédois Dagens Industri, et un porte-parole avait détaillé leurs responsabilités respectives.

La structure précise du groupe est plutôt complexe: les sociétés Ikea sont contrôlées par un Holding néerlandais Ingka. Il comprend Swedwood qui produit et vend les meubles, Ikea of Sweden qui s'occupe du design et du développement et Ikea Systems, propriétaire des concepts et de la marque, qui conclut les accords de franchise avec les magasins. Le plus grand franchisé est Ingka Group qui dépend du holding luxembourgeois Inter Ikea, qui est à son tour contrôlé par la Fondation Interogo basée au Liechtenstein.
 
Les trois fils d'Ingvar se partagent les postes à responsabilité comme suit:Peter, 48 ans cette année, est décrit comme un gestionnaire et dirige Interogo, Jonas, 46 ans, administre Ingka Holding et est responsable de la production et du design et enfin Mathias, 43 ans, s'occupe du Holding Ikea.
 
Le marchand d'allumettes devenu milliardaire
 
Ingvar Kamprad a fondé Ikea en 1943. Issu d'une région pauvre de la Suède, il avait débuté dans la vente d'allumettes puis de décorations de Noël avant de distribuer des semences. Ikea, à ses débuts, vendait des stylos, de la maroquinerie et de la déco en porte à porte puis par correspondance.
 
C'est dans les années 50 que l'entreprise se tourne vers l'ameublement à monter soi-même et dispose de magasins.
 
Le développement international de l'entreprise à partir des années 70 permettra à Ingvar Kamprad de devenir le 4ème homme le plus riche au monde, le plus riche d'Europe, avec 37,5 milliards de dollars.
 
Erreurs de jeunesse (nazie)
 
Récemment, le fondateur d'Ikea a dû faire face à des accusations de liens avec des mouvements nazis dans sa jeunesse, mais aussi après la guerre.
 
Ingvar Kamprad dit ne pas se souvenir d'avoir appartenu aux Jeunesses hitlériennes locales, les "Jeunesses nordiques" et assume son passé, parlant d'"erreurs de jeunesses".

 

Avec Belga

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Ikea ne pourra pas vendre ses boulettes et autres biscuits suédois en Inde

Economie

Chiffre d'affaires en hausse, IKEA Belgique a des projets à Mons, Hasselt et Anvers

Economie

Articles recommandés pour vous