RTBFPasser au contenu
Rechercher

L'info culturelle

« I Silenti » : Fabrizio Cassol relaie la parole de ceux qu’on a voulu réduire au silence

Dans son nouveau spectacle, le saxophoniste et compositeur belge Fabrizio Cassol éclaire un pan sombre de notre histoire. " I Silenti " rend hommage aux victimes du génocide perpétré contre les Roms pendant la seconde guerre mondiale. Le spectacle sera présenté du 5 au 8 mars au Théâtre de Namur.

Dans ses productions, le saxophoniste et compositeur belge Fabrizio Cassol aime croiser les époques, les genres et les disciplines artistiques. Son dernier projet ne fait pas exception. Mis en scène par la chorégraphe anversoise Lisaboa Houbrechts, " I Silenti " est une œuvre hybride à l’intérieur de laquelle s’entremêle la danse, l’opéra, la musique live et les projections vidéo.

I Silenti : Les silencieux

Le spectacle se penche sur l’histoire d’un génocide oublié – l’holocauste des Roms pendant la seconde guerre mondiale. Pour mettre en musique cette histoire, Fabrizio Cassol est parti des madrigaux de Claudio Monteverdi qu’il croise avec des chants de la tradition Roms et avec d’autres fragments de musiques issues du pourtour méditerranéen.

Au centre du plateau, un artiste : Tcha Limberger. Aveugle, accompagné par les autres artistes de la production, le chanteur et violoniste manouche chante l’histoire de son peuple et relaie la parole de ceux qu’on a voulu réduire au silence. " Nous avons une chance immense, dans la famille de Tcha une chanson a été composée… Tcha Limberger est une âme cosmique. Il ne fait pas de la musique, Il est de la musique. C’est un déclencheur d’émotions ".

Fabrizio Cassol au micro de François Caudron

Lisaboa Houbrechts

Au début du spectacle, les interprètes se croisent comme des ombres dans une obscurité dense. Le noir domine. La mise en scène de Lisaboa Houbrechts évoque cette impossibilité de dire, de mettre des mots. Aveugle, Tcha Limberger ne peut pas voir les images qui sont projetées en fond de scène et pourtant, il les ressent mieux que nous. Il est accompagné par la danseuse indienne Shantala Shivalingappa qui l’accompagne dans le récit.

" Dans l’immobilité, on cherche la mobilité. Shantala Shivalingappa représente l’ombre de Tcha. Elle peut voir les choses qu’il ne peut pas voir, ce regard est déjà un mouvement. La musique, elle aussi, cherche à exprimer le silence. Et chaque discipline artistique trouve son contrepoint. "

La metteuse en scène Lisaboa Houbrechts au micro de François Caudron

Les voix percent le silence et rendent humblement hommage aux victimes, aux silencieux. Aux côtés de Tcha Limberger, la soprano américaine Claron Mc Fadden offre une réponse lyrique, un contrepoint à la voix déchirante du violoniste manouche.

" I Silenti " Le nouveau spectacle de Fabrizio Cassol sera présenté du 5 au 8 mars au Théâtre de Namur.

Loading...

Articles recommandés pour vous